L'Ecolière

L'Ecolière

Anatomie draconique

ANATOMIE DRACONIQUE, squelette et musculature

Le dragon est un animal qui possède un squelette et des muscles sous sa peau recouverte d'écailles robustes. Mais, cette charpente et cette musculature n'ont-elles pas une particularité quelconque ? Les dragons étant des animaux plein de mystères, il ne serait pas étonnant de découvrir quelque chose d'étrange…

 

Tout dans les muscles et dans le cerveau :

Les dragons sont tous dotés, quelque soit sa caste, d'une intelligence remarquable. Cependant, en plus de cet esprit extraordinaire, ils possèdent un corps musclé et ferme. Sa force et son agilité reposent sur deux atouts majeurs : un squelette solide et incroyablement bien articulé et une musculature vigoureuse et déliée. Malgré un formidable poids, ils peuvent garder une grande souplesse dans leurs mouvements.

 

Les dragons possèdent un corps musclé et ferme. 

 

Un repos bien mérité :

Les dragons dépensent beaucoup d'énergie en se battant et en bougeant que, malgré leur anatomie de précision et leur force dévastatrice, ils doivent énormément dormir et faire la sieste pour se régénérer. Un dragon moyen a besoin d'environ seize heures de sommeil par jour et même quand il ne dort pas, il reste généralement couché, de préférence sur un lit d'or et de bijoux qui, d'après lui, contribue à restaurer son énergie vitale. Si l'on en croit les grimoires, il suffit de maintenir un dragon éveillé pendant une semaine pour en venir à bout.  

 

Les dragons restent, la plupart du temps, alongés.

 

Classification :

Les dragons sont classés par nombre de pattes et d'ailes qu'ils possèdent, d'après les anatomistes. On distingue :

            - les « Lindorms » ou « Lindwurms » : ceux qui ont des petites ailes, mais pas de pattes.

            - les « Amphiptères » : ceux qui ont de grandes ailes mais toujours sans pattes.

            - le type « Vouivre » : ceux qui possèdent deux pattes et deux ailes.

            - le type « Draco occidentalis classique » : quatre pattes et deux ailles.

            - le type « Draco Asiaticus » : quatre pattes mais sans ailes.

 

Des os formés pour voler :

S'élever dans le ciel demande beaucoup d'énergie. Ainsi, le dragon doit minimiser son poids, somme tous les êtres volants. Comme de nombreux oiseaux, ils possèdent des os creux. Mais même creux, ceux-ci sont d'une exceptionnelle solidité : ils sont composés d'un alliage de bore et de silicate à toute épreuve.

 

Solides mais souples :

Le squelette draconique doit être solide mais souple également : il possède un nombre incalculable de vertèbres et d'articulations très supérieur à un autre animal. C'est très pratique, surtout dans les forêts où le risque te se prendre un arbre dans la tête est important !

 

Les os des dragons sont creux mais très résistants.

 

L'athlète des cieux :

Les tissus musculaires des dragons est d'un bel argenté luisant. Certaines zones clés sont particulièrement musclées : la queue, tout d'abord, très maniable et puissante qui sert de gouvernail en vol et qui constitue aussi une excellente arme de combat, la mâchoire, peut sans difficulté porter le poids d'un cheval tout en volant, et pour finir, les pattes arrière, très fortes, pour fournir l'effort nécessaire au décollage. A l'inverse, les ailes commandées par les épaules sont quasiment dépourvues de muscles.

 

 

Les ailes sont pauvres en muscle...



22/06/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres