L'Ecolière

L'Ecolière

Du soleil pour les caves

Du Soleil pour les caves

Carter Brown

 

L'histoire :

Le lieutnant Al Wheeler est convoqué dans le bureau du shérif pour une nouvelle affaire : une espèce d'illuminé qui se fait appeler le Prophète du Dieu Soleil réunit des disciples afin de collecter un maximum de fonds pour la création d'un temple au sommet du Mont Chauve. Arnaqueur de géni ou véritable croyant, le shérif veut en avoir le coeur net et c'est Al Wheeler qui est chargé de mener une courte enquête au sommet de la montagne.

Ainsi, le lieutnant Wheeler à l'humour débordant monte au volant de son Austin Healey pour une nouvelle aventure en compagnie d'une superbe créature, comme d'habiture, qui n'est autre que la secrétaire du shérif. 

Une fois sur les lieux, tout à l'air normal, à un détail près : la ravissante secrétaire tombe sous le charme d'un poète, Hines, et délaisse Al Wheeler. Sans femmes et sans cocktails, le lieutnant s'ennuie. Il décide de repartir chez lui mais il ne résiste pas aux avances d'une séduisante jeune femme, Candy Logan, avec qui il passe toute la nuit.

Le lendemain matin, Al Wheeler s'apprète à regagner l'Austin mais en route, le corps d'une des adpetes du Dieu Soleil gît poignardé sur l'autel...

 

Mon avis :

L'humour tordant du lieutnant et le caractère du personnage en lui même, grand adepte des jolies femmes et du whisky, sont absolument irrésistibles et m'ont fait craquer.

Je ne suis absolument pas fan des romans policiers : j'ai essayé d'en lire à plusieurs reprises mais en vain. L'histoire ne me passionne pas, je m'ennuie et le suspens de l'enquête n'a aucun effet sur moi. Mais alors celui-là ! C'est justement le fait que ce ne soit pas un policier comme les autres qui fait que je l'ai beaucoup aimé. Rien que le thème prête à sourire : un prophète déglingué à la barbe plus vraie que nature fait partager son culte à la bande constituée de la millionnaire Stella, du poète Peter Hines, de l'ancienne star de Broadway Romair, de la très séduisante et veuve Candy, de l'associé Bennett et de l'ivrogne Charlie. 

L'ambiance drôle, décontractée et les personnages un peu excentriques changent de l'atomosphère souvent macabre des policiers que j'ai commencé... et jamais achevé. 

  

 



21/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres