L'Ecolière

L'Ecolière

F comme faramineux (adjectif)

F comme...

faramineux

  

Définition : d'une intensité ou d'une valeur extraordinaire. Cette définition est tirée du dictionnaire Reverso. En effet, la plupart des sites définissent le mot comme quelque chose d'énorme ou d'extraordinaire alors que les deux adjectifs n'ont pas forcément de rapport. C'est Reverso qui m'a éclairée : c'est énorme ou extraordinaire selon ce dont on parle (intensité ou valeur). Ainsi, on peut parler d'un travail faramineux parce qu'il est écrasant au point de qualifier son intensité d'extraordinaire mais on peut aussi dire qu'un dragon est faramineux parce qu'un dragon est un animal fantastique et donc extraordinaire.

 

Etymologie : "faramineux" vient du mot "faramine" lui-même venant du latin feramen (absent du Gaffiot de 1934...) qui signifie "bête sauvage" ou "gibier". En effet, l'expression est souvent utilisée pour parler d'une "bête faramine". 

 

Les bêtes pharamines : Edouard Brasey consacre un chapitre de sa Petite Encyclopédie du Merveilleux aux bêtes pharamines (c'est l'orthographe avec "ph" qui est utilisée dans l'Encyclopédie). Il s'agit de créatures des forêts ou des marais, inspirant l'horreur la plus absolue et capables de changer d'apparence. Opérant de nuit, la bête pharamine laisse à sa victime le loisir de sentir son corps velu frôler sa peau et d'entendre ses pas spongieux et le souffle émanant de sa gueule aux crocs pointus. Ceux qui prétendent l'avoir rencontrée la décrivent affublée de plusieurs têtes et d'un pelage blanc. En Normandie et en Ile-de-France principalement, on la décrit comme un grand chien maigre ou un loup. 

La grand'bête (ou bête avette ou bête havette), comme on l'appelle dans le Berry, est décrite comme une créature de couleur blanche, capable de se métamorphoser en chien, en blaireau, en lièvre ou en levrette qui se glisse dans les bergeries pour égorger les moutons. 

 

vouivre-laurent-miny1.jpgLa Vouivre est l'un de mes dragons préférés. Certains affirment que la fée Mélusine se transforma en Vouivre pour fuir son mari lorsqu'il découvrit son secret.

Les Vouivres sont parfois désignées comme des "bêtes pharamines" : elles vivent principalement dans les marais et peuvent changer d'apparence (soit elles prennent la forme de splendides jeunes femmes soit elles se transforment en dragon ailé ou en serpent...). Leur principale particularité est de porter une pierre magique sur le front qui dessine une longue ligne rouge sur leur passage quand elles volent dans le ciel.

 

Sources : dictionnaire Reverso - Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales - Petite Encyclopédie du Merveilleux d'Edouard Brasey



27/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres