L'Ecolière

L'Ecolière

Halloween

Les origines

 

d'Halloween

   

"Halloween" signifie "veillée de la Toussaint" en vieil anglais. Cette fête d'origine celte durant laquelle les enfants se déguisent en sorcières, monstres, fantômes ou vampires et où les maisons sont éclairées par des lanternes creusées dans des citrouilles aux visages effrayants suscite bien des mystères quant à ses origines.

Allons découvrir ensemble d'où vient cette étrange tradition...

  

Fête de fin d'année

Les celtes avaient coutume de fêter la fin de l'année le 1er novembre, alors que la saison des récoltes venaient de se terminer. Ce grand festival se nommait Samhain et durait deux jours : du 31 octobre au 2 novembre. C'était une période dangereuse pendant laquelle le monde des dieux devenait visible et où ceux-ci aimaient jouer des tours aux mortels qui tentaient de les apaiser par des cadeaux et offrandes. C'est de là que vient la tradition de jouer des tours. Mais c'était aussi la fête des morts : en effet, Samhain est le dieu des morts dans la mythologie celtique et c'est durant la fête qu'il décide de la forme que vont prendre les âmes des morts de l'année passée. Les âmes les plus redoutables sont transformées en chats, d'où la peur des chats noirs le jour d'Halloween.

Le 31 octobre, tout le monde éteint ses feux et rejoint les druides sur les collines dans des forêts de chênes, arbres sacrés. C'est alors que les prêtes allument de grands bûchers pour repousser les mauvais esprits et adorer le dieu du soleil. Ensuite, les païens dansent autour du feu et brûlent quelques récoltes et quelques animaux afin d'honorer les dieux. 

Le 1er novembre, tout le monde rallume ses feux avec du feu sacré afin de chasser les esprits malfaisants des maisons et être protégé durant l'hiver.

   

Feralia et Pomona

Au premier siècle, les Romans envahissent la Grande Bretagne et l'Irlande, la majorité du territoire celte. 

Deux fêtes romaines fusionnent avec Samhain : Feralia (21 février), la fête traditionnelle des morts chez les Romains, et Pomona (1er novembre), déesse des fruits et des arbres, la pomme étant son symbole sacré. 

Les couleurs de Samhain (noir) et de Pomona (orange) sont les couleurs mêmes d'Halloween.

  

L'arrivée du Catholicisme

Pendant les premières années de l'Eglise Catholique, le nombre de martyrs étant supérieur au nombre de jours dans l'année, on décida de les fêter tous en même temps. Boniface IV déclara Feralia comme fête catholique en 609 après J.C. et précise bien qu'elle honore les martyrs et non tous les morts. 

Bientôt, Feralia est renommée Toussaint et sa date est reculée au 13 mai.

Le pape Grégoire III (731-741) déclare que la fête des saints est arrêtée au 1er novembre.

Grégoire IV (827-844) décide de déplacer la Toussaint du 13 mai au 1er novembre car les celtes continuaient à pratiquer le rituel du Samhain à cette date. Ainsi, il élargit le festival à toute l'Eglise. Le jour prit le nom de "Jour de tous les saints", "All Hallows Day" en anglais. Le 31 octobre était donc considéré comme la veille du jour de tous les saints, "All Hallows Eve" dont Halloween est la contraction même !

Mais ce n'est pas fini ! En 988, l'Eglise décide d'instaurer une fête pour tous les fidèles décédés célébrée le 2 novembre. 

Ainsi, on se retrouve avec trois dates : la veille (31 octobre), la Toussaint (1er novembre) et le jour des morts (2 novembre). 

Comme pour Samhain, les catholiques célèbrent la fête autour de grands feux et se déguisent en saints morts, en anges ou en démons, ce qui explique la tradition.

   

L'immigration

Quand les européens s'installent en Amérique, ils apportent leur coutume. 

C'est eux qui lancèrent la mode de la citrouille : en effet, les irlandais et les anglais creusaient des lanternes dans des navets, des pommes de terre ou des betteraves. C'est en Amérique que naquit l'idée de remplacer ces légumes par des citrouilles. 

   

La légende de Jack O'Lantern ou l'origine des citrouilles

Jack O'Lantern, vous le connaissez tous ! Mais si, c'est ce personnage à l'allure éffrayante qui est représenté dans vos citrouilles et éclairé à la lueurs de vos bougies. Voulez-vous connaître la légende de Jack O'Lantern ?

Lisez la sur l'image et vous saurez tout.

   

   

   

Une particularité anglaise

En Angleterre, Halloween pouvait être surnommée "la nuit du casse-noisette" ou la "nuit de la pomme croquante" car la tradition voulait qu'on raconte des histoires autour d'un feu tout en mangeant des noisettes et des pommes. Les pauvres recevaient ce qu'on appelle des "gâteaux de l'esprit".

    

Sources : chezlorry.carcg.org

Je vous invite à visiter le site rcg.org si vous voulez en savoir plus sur les origines d'Halloween. En effet, je n'ai fait que résumer ce qu'ils ont écrit tout en couplant avec les informations de l'autre site. C'est truffé de citations très intéressantes et de détails passionants. Bonne lecture !



29/10/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres