L'Ecolière

L'Ecolière

La galipote

LA GALIPOTE, un sournois loup-garou

Cousine de la bête pharamine (voir F comme faramineux) dont elle partage le pouvoir de se transformer en n'importe quel animal, proche du loup-garou, la galipote (ou ganipote) se signale par le bruit de galop qu'elle fait lorsqu'elle court avec une rapidité surprenante. C'est une créature qui terrifia les régions du centre ouest de la France... jusqu'au début du XXe siècle !

 

Une affaire de magie noire :

La galipote est un animal qui terrifia tellement les Hommes que son nom apparaît dans de nombreuses expressions. Ainsi, "courir la galipote" ou "courir la birette" désignent les vieilles sorcières suspectées de métamorphose en loup-garou. Ca peut aussi vouloir dire "aller au sabat sur un manche à balai" (1761) ou parler d'une "course de nuit par suite de sortilège" (1864).

Dans la Loire, la galipote est plutôt surnommée "la birette" et elle représente une sorcière que le Diable a affublé d'une peau de loup ou de sanglier.

 

Un loup bien collant :

Si la galipote peut se faire inoffensive pour mieux attirer les enfants et les perdre, elle se singularise particulièrement par la façon dont elle s'attaque à ses victimes. En effet, elle attend généralement ses proies perchée sur une branche et saute sur le malheureux dès que celui-ci se trouve à sa portée.

Elle s'accroche alors sur son dos et soit elle l'étrangle, soit elle se fait de plus en plus lourde jusqu'à l'étouffer. La seule façon de s'enfuir est de faire une... galipette ! 

Ce n'est pas pour rien que l'expression "faire la galipote" signifie sauter par surprise sur le dos de quelqu'un et y rester collé ! De plus, le verbe "galipoter" renvoie à enduire quelque chose de galipot, qui n'est autre qu'une sorte de mastic à base de résine et de matières grasses.

Ci contre : copyright Sandrine Gestin

La Galipote.jpg

 

Un être de métamorphoses :

Le mot "galipote" vient de "cani-pote" : "patte de chien". Et pour cause, la galipote revêt plutôt l'aspect d'un chien ou d'un loup, mais rien ne l'empêche de se transformer en ce que bon lui semble. Certains affirment que la transformation se fait par simple métamorphose alors que d'autres témoignent d'un processus plus complexe où l'âme du sorcier se transporte dans le corps d'un animal pendant que l'enveloppe charnelle reste en léthargie jusqu'à l'aube. Enfin, d'autres versions parlent d'un dédoublement de "personnalité" : pendant que l'un, sous forme humaine, dort bien au chaud dans son lit, son double, sous forme animale, parcourt les plaines toute la nuit.

 

Les exploits de la bête :

Décrite par Augustine Malvina Blanchecotte (1830-1897), la ganipote de Saintonge est dépeinte comme rôdant autour des maisons avant le lever et après le coucher du soleil. Une famille de ces créatures se serait établie sur un site, la Ganipote, dans une maison entourée de bois.

La galipote-en-Poitou, elle, réside dans le village de Villeneuve. Mme. G. raconte que la première fois qu'on la vit, elle avait revêtu l'aspect d'une poule noire éhontée qui ricanait quand on essayait de la faire fuir. Ni les gendarmes ni le curé ne purent s'en débarrasser : la bête continuait de frapper aux fenêtres et d'escalader les cheminées.

 

Sources : La Petite Encyclopédie du Merveilleux d'Edouard Brasey - Wikipédia - www.cnrtl.fr/definition/galipote -  paysdauvergne.free.fr/galipote.html

 

logo opération.png



23/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres