L'Ecolière

L'Ecolière

La mort des dragons

LA MORT DES DRAGONS, le dernier vol des anciens

Sentant sa dernière heure arriver, le vieux dragon prend son envol pour un ultime périple, qui le conduit en un lieu mythique et mystérieux où il peut mourir en paix : le cimetière des dragons.

 

Le dernier voyage :

Les dragons possèdent une longévité incomparable avec nos modestes vies humaines : tous vivent plusieurs centaines d’années, et certaines espèces dépassent couramment le millénaire. Les dragons asiatiques battent tous les records : au bout de 3 000 ans ils entrent à peine dans l’âge adulte ! Cependant, même s’il parvient à échapper aux dangers du combat ou à la maladie, le dragon sent un jour sa fin approcher et se prépare à s’éteindre selon les rituels draconiques.

 

Loin des yeux :

Des rumeurs ont couru, selon lesquelles aucun dragon ne serait jamais mort de vieillesse. A la lumière des dernières découvertes en dragonologie, nous pouvons désormais affirmer qu’il n’en est rien : les dragons ont certes une très longue espérance de vie, mais ils ne sont pas immortels. En revanche, il est probable qu’aucun humain n’en ai jamais vu un mort : ce moment très secret est particulièrement protégé par les dragons, et nous ne le connaissons que par de rares témoignages indirects.

 

Le cimetière des dragons :

Un instinct sans faille enseigne au dragon que son heure est bientôt arrivée. Il rassemble alors tous ses trésors et les apporte à la cour du Père Dragon, auquel il en fait don. Puis il entame un long voyage vers le cimetière des dragons : ce lieu mythique à l’emplacement connu des seuls dragons est leur refuge commun pour mourir. Il s’agirait d’une immense plaine désolée, où leurs restes blanchissent au soleil depuis la nuit des temps.

 

Le chant du départ :

Une fois arrivé dans ce lieu sacré, le dragon y trouve un emplacement à sa convenance puis entame une série de rites magiques dont les détails nous sont inconnus. Il semble toutefois que le chant y joue un rôle important : le dragon entrerait progressivement dans un état second en psalmodiant sans interruption une mélodie hypnotique. C’est ainsi qu’il s’éloignerait peu à peu du monde des vivants, jusqu’à ce que son âme se détache de son corps.

 

Précieuses dépouilles :

Le cimetière des dragons est une véritable Graal pour les dragonologues, mais aussi pour les braconniers de tous poils. En effet, celui qui parviendrait à découvrir son emplacement mettrait la main sur un trésor inestimable : la draconite, cachée dans le crâne du dragon, perd ses pouvoirs mais reste très précieuse, mais aussi son sang, sa langue ou son cœur sont autant de substances magiques qui se négocient à prix d’or.

 

Les Grands Anciens :

Les rituels de mort draconiques présentent un cas particulier : celui des Grand Anciens. Seuls les dragons les plus sages et les plus puissants rejoignent cette caste secrète dans leur vieillesse. Or, on prétend que les Grand Anciens ne quittent pas l’existence comme les autres dragons. Ils se retirent dans un lieu secret, propre à leur groupe, se couchent sur le sol et entrent en méditation. A l’issue de plusieurs jours de transe, on raconte qu’ils s’évaporent comme de la brume tout simplement : nulle trace de leur enveloppe charnelle ne demeure sur terre après leur mort.



03/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres