L'Ecolière

L'Ecolière

Le logis des dragons

LE LOGIS DES DRAGONS, un peuple troglodyte

Aquatiques ou terrestres, la plupart des dragons aiment s’établir au fond des cavernes profondes, dont les différentes cavités leur permettent de stocker leurs aliments et bien sûr leurs immenses richesses.

 

Un habitat adapté :

Quelle que soit leur espèce, les dragons ont en commun de vivre loin des hommes. Ils choisissent toujours un lieu retiré et difficile d’accès, adapté aux besoins de leur race : on les croisera ainsi au sommet d’une montagne escarpée, au plus profond des forêts obscures, au cœur des déserts les plus arides ou encore, pour les dragons aquatiques, au fond des abysses les plus reculés. Une fois le terrain idéal déniché, chaque dragon a une préférence bien précise quant à l’aménagement de son futur logis.

 

Fichier:Matterhorn Sunrice.jpg

Les dragons adorent les montagnes escarpées (le Matterhorn, Suisse).

 

Nids de dragons :

Le dragon ne délaisse sa demeure durablement qu’en une occasion au cours de sa vie : la reproduction. Le père, chargé du soin de l’œuf par sa compagne, quitte sa chère caverne pour construire un nid sur lequel il pourra couver. Selon les espèces, ce nid peut être fait de fortes branches, de rochers accumulés, de débris métalliques, voir d’or et de gemmes. Il est, dans tous les cas, situé dans un lieu extrêmement protégé et le père ne le quitte pas une minute jusqu’à l’éclosion du petit. C’est le moment ou jamais pour les voleurs audacieux de piller la grotte abandonnée.

 

Camouflage et protection :

Afin d’écarter les importuns, l’entrée des cavernes de dragons est toujours masquée par de la végétation ou des rochers. Pour la même raison, la première cavité est conservée dans son état naturel : un intrus ne pourra jamais deviner qu’il a pénétré dans la demeure d’un dragon. C’est seulement après avoir laissé un long boyau tortueux dont l’accès est également camouflé (et parfois défendu magiquement) qu’on arrive aux pièces véritablement habitées par le dragon. On y trouvera généralement d’innombrables trésors : or, argent, joyaux, armes précieuses, etc.

 

Les grottes de dragons sont difficiles d'accès et camouflées (Grotte de Kiba Inuzuka).

 

Dans les profondeurs de la terre :

Les dragons de terre (voir article) vivent dans des conditions très simples. Leur habitat de prédilection est constitué d’une vaste caverne, dotée de plusieurs chambres reliées les unes aux autres par un labyrinthe de couloirs. Le dragon stocke ses trésors à même le sol dans ces différentes cavités, les plus précieux étant réservés aux pièces les plus éloignées de l’entrée. Lui-même s’installe dans les plus profondes de ces alvéoles confortablement niché sur un tas d’or et de joyaux.

 

Un refuge au fond des mers :

Les dragons de mer (voir article « dragon d’eau »), quant à eux, logent d’une manière relativement similaire au fond des eux : ils établissent leur repaire dans les cavités naturelles du plancher océanique. Mais ils marquent leur différence en deux points : d’abord, à l’inverse des dragons de terre, ils ne vivent pas en solitaire. Tout un petit peuple marin (crabes géants, requins, poulpes, etc.) leur sert à défendre leur demeure et assure leur service. Par ailleurs, leurs cavernes ne sont pas laissées à l’état brut, mais souvent magnifiquement décorées de coraux ou de cristaux marins.

 

Voilà une belle grotte sous marine, idéale pour une dragon d'eau ! (grotte sous marine sur le banc du Veyron à Marseille).

 

Dragons hors norme :

Enfin, évoquons deux cas particuliers : le petit dragon fée (voir article), qui vit dans un nid de brindilles suspendu dans les arbres semblable à une bulle pourvue d’une entrée ; et le majestueux dragon doré (voir article), unique espèce de dragon à construire un immense château, voir un palais somptueusement décoré.



21/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres