L'Ecolière

L'Ecolière

Le loup-garou

LE LOUP-GAROU, la terreur des nuits de pleine lune

Par les nuits de pleine lune, il n'est pas bon croiser un loup-garou... Ce monstre anthropophage répandit la terreur longtemps dans les campagnes d'Europe, donnant un caractère diabolique à un animal bien réel : le loup.

 

De la créature réelle au mythe :

Redouté pour sa férocité, le loup a terrorisé nos ancêtres depuis la nuit des temps. Cette peur terrible a donné naissance, dès l'Antiquité, au mythe du loup-garou : ainsi, au Ve siècle avant Jésus Christ, Hérodote mentionne pour la première fois une race d'êtres humains vivant au bord de la mer Noire, capables de se transformer à volonter en loups. Au fil des siècles, le loup-garou apparaît dans de nombreux textes, l'associant souvent aux crimes anthropophages.

 

Le loup, la terreur des hommes, transformé en loup-garou, créature du Diable.

 

Une incarnation du diable :

Le loup-garou est une créature féroce aux forces décuplées : il dévore sans pitié toute personne qui croise son chemin. Pour l'empêcher de nuire, le plus prudent est de l'enfermer dans une cage en argent avant sa transformation puis attendre qu'il redevienne humain au matin. Si l'on y parvient pas, seule l'eau bénite peut encore nous sauver et faire reculer cette créature du Diable et seule une balle en argent tirée en plain coeur pourra véritablement lui ôter la vie. Le loup-garou se repère sous sa forme humaine grâce à ses sourcils qui se rejoignent, sa pillosité excessive, son majeur allongé ou ses oreilles implantées en arrière de la tête.

 

Le siècle du loup-garou :

C'est au Moyen-âge que le mythe du loup-garou se précise et prend sa forme actuelle. On considère que la lycanthropie se transmet par la morsure d'un loup-garou, et que celui qui sera atteint du mal se transformera immédiatement en fauve dès l'apparition de la pleine lune dans le ciel. Le loup-garou devient un problème majeur de sécurité publique. Entre le Xve et le XVIIIe siècle, cent mille personnes sont reconnues comme étant des loups-garous et comndamnées au bûcher. Rien qu'en France, on enregistre trente mille procès de loups-garous au XVIe siècle.

 

La lycanthropie se transmet par simple morsure.

 

Le procès d'un loup-garou :

A la même époque, les habitants de la région de Cologne en Allemagne sont terrorisés par une créature mystérieuse qui dévore indifféremment hommes, femmes et enfants. Après des années de traques, le coupable est enfin capturé. L'homme s'appelle Peter Stubbe et il explique qu'avant de commettre tous ces meurtres affreux, il s'entourait d'une ceinture reçue du Diable lui-même et se transformait ainsi en loup. Il est condamné à mort et exécuté en place public. Au Xxe siècle encore, plusieurs affaires de loups-garous ne sont toujours pas élucidées.

 

Lycaon, le roi loup :

On trouve, dans la mythologie grecque l'une des premières légendes liant la lycanthropie au cannibalisme. Lycaon, roi d'Arcadie, était célèbre pour son impiété. Zeus, le roi des dieux, décida de le mettre à l'épreuve et lui demanda l'hospitalité en se faisant passer pour simple mortel. Lycaon supçonna le subterfuge et, pour en avoir la coeur net, il lui servit de la chaire humaine au menu : seul un dieu la reconnaîtrait au premier coup d'oeil. Très indigné et fou de rage, Zeus foudraya les cinquante fils du roi et transforma celui-ci en loup pour l'éternité.

 

Lycaon fut transformé en loup pour toujours.



17/04/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres