L'Ecolière

L'Ecolière

Le monstre du Loch Ness

Nessie

Le mystère du Loch Ness

 

Bonjour à tous ! Aujourd'hui, je vous emmène (re)découvrir  l'un des mythes les plus connus du nord de l'Ecosse : celle du monstre du Loch Ness.  Situé dans les Highlands, le Loch Ness (le "lac du monstre" en gaélique) est la plus grande étendue d'eau douce du pays avec ses 3 km de large,  ses 40 km de long et ses 200 mètres de profondeur.  Le lac est si sombre qu'on ne peut pas voir à plus de 2 mètres en dessous de la surface.  Ajoutez à cela les brumes d'un temps pluvieux et les ruines d'un vieux château médiéval pour que le tableau soit complet : c'est le cadre idéal pour les légendes les plus mystérieuses...

 

La légende de saint Colomban :

 Nous y voilà ! Nous sommes juste à côté du Loch Ness, près des ruines du château d'Urquhart dont je vais vous parler dans quelques instants. Admirez ces eaux profondes et respirez cet air froid et humide... Imaginez-vous qu'au VIe s., saint Colomban se tenait exactement à notre place. C'était un moine irlandais venu  christianiser les Pictes. L'un de ses disciples serait entré dans le lac quand soudain, un énorme monstre anguleux aurait fondu sur lui. Saint Colomban aurait alors fait un signe de croix puis invoqué le Tout-Puissant. "Ne songe pas à aller plus loin ni à faire du mal à cet homme, va-t-en vite !" aurait-il lancé à la bête. Celle-ci se serait alors figée d'effroi avant de regagner les profondeurs. Elle n'a d'ailleurs jamais plus attaqué personne, et les témoignages attestant de son existence se contentent de décrire son allure paisible , voguant au-dessus des flots. Ces témoignages sont particulièrement nombreux à partir du XVIe s., mais ce n'est qu'au XIXe s. que la description traditionnelle du monstre, animal marin gigantesque avec son long cou et ses larges nageoires, se précise.

 

 

Cryptide ou kelpie ?

L'histoire du monstre du Loch Ness est une légende profondément enfouie dans le folklore écossais. C'est l'un des plus vieux mythes  de l'Europe occidentale.  Pour autant, Nessie n'est pas  le seul monstre aquatique d'Ecosse : ces créatures peuplant les rivières ou les lacs sont appelées des kelpies. Ce sont des métamorphes  qui prennent souvent la forme de chevaux des eaux, incitant les mortels à les monter pour ensuite les noyer. Ces gardiens avaient la réputation de garder les trésors des grands chefs de l'Ecosse. 

Si Nessie est sans conteste l'un de ces traditionnels kelpies, il appartient aussi à la famille des cryptides. Le terme cryptide est un nom générique qui désigne toutes les créatures surnaturelles attestées par les légendes du monde entier mais dont l'existence réelle n'a jamais été prouvée. Une science leur est consacrée : la cryptozoologie (littéralement, l'étude des animaux cachés). 

Bref, Nessie intéresse aussi bien les spécialistes du paranormal que les scientifiques chevronnés. Et pour cause : de nombreuses expéditions scientifiques ont été menées pour retrouver la trace du monstre.

 

A la recherche de Nessie !

Vous voyez là-bas ? C'est un bateau équipé de sondes et de radars qui étudient la nature  du lac. De nombreuses hypothèses ont été émises quant à la nature du monstre du Loch Ness. La plus courante est celle du dinosaure : les descriptions de Nessie le rapprochent du plésiosaure, un animal aquatique muni d'un long cou, de larges palmes et d'une queue. Effectivement, on trouve beaucoup de fossiles de ce type en Angleterre et dans le reste de la Grande Bretagne. Le Loch Ness aurait parfaitement pu être relié à l'Atlantique à l'époque des dinosaures. Avec les variations du climat, un plésiosaure aurait pu rester bloqué dans le lac alors que celui-ci se séparait définitivement de l'océan. Toutefois, cette hypothèse est mise à mal par plusieurs problèmes techniques. Jamais un animal n'aurait pu survivre aussi longtemps ; il a donc nécessairement eu une descendance. Mais comment assurer la survie d'une telle progénitude alors que les eaux du lac sont si sombres qu'aucune espèce végétale ne peut se développer ?  D'autres théories  parlent d'un esturgeon géant, d'un phoque, d'éléphants qu'un directeur de cirque aurait fait baigner dans le lac ou tout simplement d'un tronc d'arbre !

 

La légende bénéficie d'un regain d'intérêt dans les années 1930. C'est à cette époque que le docteur Robert Wilson rapporte la plus célèbre photographie du monstre (ci-contre). Ce n'est qu'en  1994 qu'il révèle que c'était une supercherie.  Le seul témoignage qui reste encore le plus authentique de nos jours est celui de Tim Dinsdale, ingénieur aéronautique, qui a fourni, en 1960, un film représentant une bosse tranversant le lac. Malgré les analyses, aucun trucage n'a été détecté...

 

 

 Des expéditions scientifiques ont été menées pour résoudre l'énigme du Loch Ness. La première a lieu entre 1964 et 1968. Le sondage du lac ne révèle rien qui confirmerait la présence du monstre. Cependant, en 1972, l'Académie des Sciences appliquées organise une nouvelle expédition et cette fois-ci, les résultats ont tout pour intriguer : vers 1h du matin, l'équipe détecte une grande forme en mouvement. L'analyse par ordinateur montre un grand aileron de presque deux mètres de long. D'autres découvertes, en 1975,  font état d'un corps avec le torse, le cou et la tête d'un animal, affublé de deux petits ailerons. Mais en 1987, les dernières expéditions ne permettent pas de conclure à l'existence de la créature. Les dernières explications du phénomène attribuent les témoignages à des remontées en surface de troncs remplis de gaz. Ce gaz s'échappe, ce qui créé des bulles et de grandes formes noires à la surface du lac et peut donner l'impression qu'un animal est remonté à l'air libre.

 

Les ruines du château d'Urquhart : 

 Je vois que les ruines de ce château au bord du lac ont tout pour vous intriguer. Quel seigneur a pu être suffisamment fou pour s'installer juste à côté du repaire du monstre ? En fait, les premières traces de fortification sur ce site remontent à l'Age de Fer. Un premier château a été construit au XIIe s. mais les ruines que vous voyez-là appartiennent à un château plus récent, construit au XIIIe s. par la famille Durward. En 1296, le château passe aux mains des Anglais en devenant  la possession du roi d'Angleterre Edouard Ier. Puis, au XIVe s., un chevalier écossais, Sir Robert Lauder, membre du Parlement d'Ecosse, parvient  à le reconquérir. Au milieu du siècle suivant, le château est assailli par le comte de Ross et redevient la propriété des Anglais. Il est détruit en 1692, le roi d'Angleterre craignant qu'il serve de base aux jacobites écossais. Autrefois, ce château, qui n'est désormais plus que des ruines, avait abrité de somptueux banquets et inspiré des artistes ainsi que des poètes. Du haut de la Grant Tower, emblématique du monument, on peut voir le cachot où le poète gaélique Domnhall Donn aurait été enfermé.

 

 

Nessie aujourd'hui : la mascotte  des Ecossais !

Eh ! Attendez ! Ne vous ruez pas vers la boutique de souvenirs aussi vite ! Le monstre du Loch  Ness est devenu l'un des principaux emblèmes de l'Ecosse ! Peluches, cartes postales, pancartes, T-shirts... tous reproduisent à l'infini l'image de ce  dragon sympathique et joyeux, tantôt jouant de la cornemuse, tantôt portant un kilt en fier écossais qu'il est ! Des attractions touristiques lui sont entièrement consacrées comme le Loch Ness Centre and Exhibition (www.lochness.com), proposant une reconstruction de l'histoire du monstre et du passé géologique de l'Ecosse, ou le Nessieland (www.nessieland.co.uk) où vous pourrez trouver une reconstitution de la vie de Nessie dans les présupposées grottes du lac ainsi qu'un un vaste terrain de jeux. Vous pourrez aussi faire des randonnées sur les collines du Gleat Glen non loin de  là.

 

Plus personne n'est là ?  Plus personne n'écoute ?... Bon... Allez-y alors... Quant à moi, je vais en profiter pour visionner l'un des films inspirés de la légende du monstre comme   Loch Ness  (1996) ou plus récemment,  Le Dragon des Mers  (The Water Horse, 2007).  Dans ces deux films, ce sont toujours des enfants qui parviennent à  voir la créature en premier. Je pourrais aussi me plonger dans  Les disparus du Loch Ness, une enquête policière de J.B.Livingstone, alias Christian Jacq ou même dans  Astérix chez les Pictes, où la figure du gentil monstre Afnor est une référence directe à Nessie. Bref, la légende est sans cesse ré-écrite, tout le monde peut y trouver son compte. A bientôt !

 

Sources : 

Dragons et créatures fantastiques, collection Atlas, n°3 : Ladon et Nessie

Mystères, mythes et légendres, hors-série n°7 : 22 lieux hantés et histoires surnaturelles, paru en octobre 2016

www.exploreecosse.fr

Wikipédia

 



10/07/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres