L'Ecolière

L'Ecolière

Le Profil de l'Assassin

Les enquêtes de l'inspecteur Higgins

Le Profil de l'Assassin

Christian Jacq

(tome 4)

 

L'histoire :

Un monstre rôde dans les ruelles sombres de Londres. Il choisit ses victimes brunes, jeunes et jolies. Sans leur laisser la moindre chance, il se jette sur elles pour leur tordre le cou... avant de laisser sur leur cadavre de curieux objets...

Quatre victimes déjà et le superintendant de Scotland Yard, Scott Marlow, ne sait plus quoi faire. Il appelle à la rescousse l'ex-inspecteur chef Higgins qui ne renonce jamais quand il s'agit d'aider un ami et de mettre un meurtrier derrière les barreaux. Mais cette fois-ci, l'inspecteur n'oeuvrera pas seul : la profileuse Angota Kingsley est déjà sur l'affaire et établit méticuleusement le profil de l'assassin...

 

Mon avis :

C'est encore une fois sur une note très positive que je referme ce tome des Enquêtes de l'Inspecteur Higgins ! Bon, ma préférence va quand même au Secret des Mac Gordon mais j'ai encore passé un excellent moment !

J'ai beaucoup aimé les rebondissements. Certains chapitres, à la réflexion, ne servent pas toujours à grand chose dans l'enquête mais ils dynamisent le tout. J'ai aussi bien apprécié les petits clins d'oeil à l'égyptologie, Christian Jacq étant un grand écrivain des pharaons ! Il me semble que c'est la première fois que j'en croise autant et c'est très agréable !

Un autre point qui me laisse un bon souvenir est la comparaison du policier avec un alchimiste. A la fin de l'enquête, Higgins se retire pour étudier ses notes et lever le mystère. C'est à ce moment-là qu'il espère avoir l'étincelle de vérité. Dans Mourir pour Léonard, je n'avais pas trop aimé que l'enquête soit résolue aussi facilement par une phrase comme "la logique de l'affaire s'imposa". Ici, grâce à cette comparaison, c'est plus subtile. Et, contrairement à Mourir pour Léonard, le lecteur n'est pas laissé de côté. Tout le long, on suit l'enquête pas à pas, on a même les bonnes déductions au début ; une grosse partie du mystère est vite résolue. C'est à la fin que tout se joue, où on y comprend plus rien et que Higgins résout magistralement l'affaire ! Juste au bon moment ! Au moment où je me disais qu'un peu de lumière dans tout ça serait bienvenue !

La fin est, comme dans les trois tomes que j'ai lus, toujours aussi inattendue. Christian Jacq ne recule devant rien pour imaginer les intrigues les plus tordues et les plus effrayantes ! Pas une fois je n'ai réussi à découvrir le coupable avant que Higgins n'ait dit son dernier mot !

Je ne manquerai pas une occasion pour découvrir le reste et la suite de cette saga policière qui me plait autant que les romans de Christian Jacq sur l'Egypte Ancienne.

 

le profil de l'assassin.jpg



07/08/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres