L'Ecolière

L'Ecolière

Les chevaliers-dragons

DRAGONS-CHEVALIRS, confiance et fidélité

Si l'immense majorité des dragons ne manifeste que de la méfiance ou de l'indifférence envers les hommes, certains ont tissé des relations très étroites avec un petit groupe d'humain : les chevaliers-dragons.

 

Méfiance totale :

Intelligents et orgueilleux, les dragons sont des rivaux naturels des humains. La plupart d'entre eux nous considèrent donc avec mépris teinté de suspicion, et il est extrêmement rare qu'un dragon accorde sa confiance à un humain. En générale, ces grands reptiles ne fréquentent les communautés humaines que très ponctuellement, pour répondre à un besoin précis (souvent l'achat ou la vente d'une denrée précieuse, ou la consultation d'un ouvrage rare). Le reste du temps, ils préfèrent vivre à l'écart des hommes, qui ne leur ont apporté que trop d'ennuis dans le passé.

 

Un rite du fond des âges :

L'origine des chevaliers-dragons se perd dans la nuit des temps, et seules d'anciennes légendes évoquent encore les débuts de leur alliance avec les grands dragons. On raconte que les premières générations de ces chevaliers ne furent pas désignées à la naissance, mais durent se soumettre à un rituel initiatique. Au cours de celui-ci, le sang de chaque aspirant fut mêlé à celui d'un dragon ainsi qu'à un mélange de plantes mystérieuses. Dragon et chevalier devaient avaler un breuvage, puis le dragon transportait l'homme sur son dos dans un lieu retiré où ils restaient seuls des semaines durant, pour achever leur unité.

 

Le dragon et son chevalier sont inséparables.

 

Une antique confrérie :

Issus d'une ancienne alliance des dragons avec les mortels des différentes races, les Chevaliers-Dragons peuvent être des humains mais aussi des elfes. Ces individus hors norme viennent au monde avec une marque en forme de croissant dans le ceux de la main, qui ne disparait que le jour où ils rencontrent leur dragon. Lorsque cela se produit, ils se reconnaissent instantanément et ne se quittent plus.

 

Quand ils se reconnaissent, ils ne se quittent plus.

 

Indéfectible loyauté :

Le chevalier-dragon et son animal entretiennent une relation extrêmement privilégiée, tissée de confiance, de complicité et d'assistance réciproques en toute situation. S'ils sont amenés à combattre, ils mènent l'assaut en parfaite symbiose, et constituent de ce fait des ennemis particulièrement redoutables. Certains chevaliers parmi les plus doués en magie peuvent communiquer par télépathie avec leur dragon. Inséparables, le chevalier et son dragon vivent ensemble, et l'on ne verra jamais le dragon voler sans son chevalier, si ce n'est pour la parade nuptiale, à laquelle aucun humain ne peut prendre part.

 

"Si tu as besoin de mon épée, n'hésite pas !"

 

A la vie, à la mort :

Vivant en symbiose avec son dragon, le chevalier-dragon bénéficie d'une longévité exceptionnelle, tandis que son compagnon a tendance à mourir plutôt jeune. En effet, s'il ne trépasse pas de mort violente, le chevalier et son dragon s'éteindront exactement au même instant, après plusieurs siècles passés sur Terre. Si, au contraire, l'un des deux est mortellement blessé, l'autre peut y survivre, mais il est plongé dans un grand désespoir si profond qu'il ne tarde pas à mourir à son tour.



24/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres