L'Ecolière

L'Ecolière

Les dragons et Marco Polo

Les dragons

et Marco Polo

 

Le Livre des Merveilles... un récit passionnant où Marco Polo raconte ce qu'il a vu à travers le royaume de Kubilai Khan, l'empereur Mongol. Truffé de légendes, de monstres et de peuples incroyables, le livre de Marco Polo a longtemps été controversé et remis en question. Tout ce qui s'y trouve raconté a l'air trop beau pour être vrai. Et si je vous disais que  cette histoire est loin d'être aussi enjolivée qu'elle y parait, seriez-vous tenté de croire à toutes ces créatures ?  Si la réponse est oui, cet article devrait vous intéresser...

 

Marco Polo, série américaine diffusée depuis décembre 2014 sur Netflix. Elle est créée par John Fusco et Lorenzo Richelmy (qui joue le rôle principal).

 

Au service de l'empereur :

YuanEmperorAlbumKhubilaiPortrait.jpg

Marco Polo est né à Venise en 1254. Son père et son oncle se rendent à la cour de l'empereur Mongol Kubilai Khan, alors sur le point de conquérir la Chine. C'est lors de leur deuxième voyage que le jeune Marco Polo foule pour la première fois les sols de l'Extrême Orient. Le jeune homme s'attire la sympathie de l'empereur et reste à son service pendant dix-sept ans. Il joue le rôle d'enquêteur et d'ambassadeur dans cet empire gigantesque qui s'étend  du Japon à l'Asie centrale et de la Russie à l'Inde.

Le Livre des Merveilles  est entièrement basé sur le règne de Kubilai Khan. Marco Polo le dicte à son compagnon de cellule alors qu'il est emprisonné à Gênes, en 1298.  Une fois libéré, il devient commerçant à Venise où il meurt, en 1324. Sa tombe a disparu depuis les nombreuses restaurations de l'Eglise San Lorenzo où il est enterré.

Ci-contre : portrait posthume de  Kubilai Khan, 1294, National Palace Museum (Taïwan).

 

Le devisement du monde :

L'oeuvre du célèbre explorateur est aussi appelée Le Million, Le Livre de Marco Polo ou encore le Devisement du Monde. Il connait un succès fulgurant et immédiat, chose particulièrement rare pour un livre né avant la naissance de l'imprimerie (1454) ! En effet, le peu d'informations concernant les pays visités par Polo font du livre un ouvrage de référence. Les expériences exceptionnelles de l'auteur ont tout pour attiser la curiosité.  De plus, Le Livre des Merveilles est traduit dans de nombreuses langues ce qui le rend particulièrement accessible... L'explorateur affirme être resté fidèle à ses souvenirs. Il va jusqu'à démystifier les légendes et sépare clairement les mythes du reste du récit. Le texte est assurément basé sur des informations précises, exactes et savantes !

 

 Des serpents géants :

Dans la région de Caraiam, au Tibet, Marco Polo observe de redoutables serpents géants "capables d'engloutir un homme d'un seul coup". La peur que suscitent ces reptiles parmi les hommes et les animaux conduit les chasseurs à poser des pièges enfouis dans le sable. Cependant, malgré leurs "grandes dents bien aiguës qui leur sont d'un grand usage", ces terribles créatures  ont une chair délicieuse et leur venin est réputé guérir la rage.  De quoi rappeler quelques aspects du dragon par son physique démesuré et son corps aux multiples vertus médicinales !

Marco Polo dit aussi avoir vu des licornes, des hommes à tête de chien et même des griffons ! Ces derniers seraient en fait apparentés au légendaire oiseau Rokh, véritable phénix oriental, pouvant peser jusqu'à cinq cents kilos.  L'explorateur raconte qu'il a aussi rencontré des hommes utilisant des aigles pour aller récupérer des diamants cachés au fond d'une vallée profonde. Il parle aussi d'une tribu, située près de Coromandel (Inde), où des magiciens protègent les pêcheurs de perle contre d'énormes poissons  dévoreurs d'hommes.

    

Images tirées du  Livre des Merveilles   conservé à la  Bibliothèque Nationale de Paris  (l'ouvrage est de 1412, date à laquelle il est apparu en France).

    

Le royaume de Dagroiam :

Près de l'île de Samara se trouve le royaume de Dagroiam dont les habitants entretiennent des coutumes plutôt terrifiantes. Lorsque l'un d'entre eux tombe malade, un sorcier vient alors jusqu'à lui pour lui dire s'il va vivre ou s'il va mourir. Dans le deuxième cas, le malade est étouffé, cuit et découpé en morceaux pour être mangé par les siens. Sympathique, n'est-ce pas ?  Quel rapport avec les dragons ? Car s'ils sont les premiers à redouter la maladie, contre laquelle ils sont le plus souvent impuissants, ils ne vont pas jusqu'à manger un mourant avant que sa dernière heure n'ait sonné... Enfin, pas que je sache ! Bref, si ce royaume a de quoi attirer l'attention, c'est parce que, d'après B.F. da Costa, c'est cet endroit que le globe de Lenox désigne par la mention "hic sunt dracones" ("ici se trouvent les dragons", voir l'article Les dragons en cartographie). Cette petite phrase n'était donc pas anodine !

 

Un récit controversé :

Ce qui a conduit  Le Livre des Merveilles   à être si critiqué sur son objectivité, ce sont surtout les nombreuses traductions qui ont été faites de l'oeuvre. Les traducteurs ont parfois ajouté des détails transmis oralement et de sources plus ou moins sûres. Le passage d'une langue à une autre, les commentaires ultérieurs, l'imagination débordante des illustrateurs ont progressivement déformé le récit. Même le titre, "merveilles" signifiant à l'origine "choses étonnantes", suscite les doutes et la méfiance.  Marco Polo n'a jamais parlé de  dragons  à proprement dit : il décrit juste des boas gigantesques. L'explorateur n'a jamais prétendu avoir vu d'autres créatures...

Allons, ne soyez pas tristes ! Le mystère reste entier, nombre d'animaux dépeints par Marco Polo demeurent insaisissables. Et puis, même si l'histoire a été maniée et remaniée, elle a guidé de nombreux navigateurs  comme Christophe Colomb et Vasco de Gama ! On ne peut pas dire qu'ils se soient égarés ! Le Livre des Merveilles a aussi beaucoup inspiré le moine Fra Mauro dans la réalisation de sa célèbre carte. Des tas d'allusions dragonesques figurent sur ce chef-d'oeuvre qui marque le début de la cartographie scientifique.

marco-polo-mosaic_11363_600x450.jpg

Ci-dessus : Marco Polo tenant sous son bras le Livre des Merveilles,  mosaïque de   1867, Palais Tursi, Gênes.

 

Sources : Dragons et créatures fantastiques, collection Atlas - Wikipédia

 

logo opération.png



01/06/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres