L'Ecolière

L'Ecolière

Les Liaisons dangereuses - Pierre Choderlos de Laclos

Les Liaisons dangereuses

Pierre Choderlos de Laclos

(roman épistolaire)

 

Les Liaisons dangereuses, de Stephen Frears, 1988. 

 

L'histoire :

La marquise de Merteuil est une femme libertine et cruelle qui consacre toute son intelligence à se libérer de la domination des hommes. Devenue veuve, elle s'emploie à conserver son indépendance  et sa réputation. Tous les moyens sont bons, du mensonge à la trahison. Et cette fois-ci, sa victime se nomme le comte de Gercourt, un ancien amant qui l'a odieusement laissé tomber pour une autre. La marquise vient d'apprendre que celui-ci compte épouser une jeune fille tout juste sortie du couvent. Elle confie alors au vicomte de Valmont la mission de déshonorer la demoiselle. Mais le vicomte a d'autres projets en tête : il est amoureux de Madame de Tourvel, très pieuse et vertueuse, qu'il se met au défit de séduire. 

Entre séduction, vengeance et manipulation, les deux grands libertins se livrent sans relâche aux actions les plus viles pour parvenir à leurs fins et pervertir les jeunes gens naïfs qui croisent leur route.

 

Mon avis :

Lorsque j'ai vu le film, je n'avais pas encore lu le roman et j'avais beaucoup aimé. C'était très accrocheur, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Toutes ces péripéties m'avaient fait froid dans le dos, mais j'étais vraiment très impressionnée. Le tout regorge de petites touches d'humour qui créent une ambiance bien particulière. C'est un peu fou, à la mesure des extravagances des deux héros. Bravo ! Maintenant que j'ai lu le roman, je ne suis pas moins emballée et je me rends compte à quel point le film est fidèle à l'original.

Mon premier roman épistolaire,  Lettres Persanes, m'avait un peu endormie. C'était surtout un vaste tableau des us et coutumes de l'époque. Il ne se passait pas grand chose entre les personnages alors que dans les  Liaisons dangereuses, ça n'arrête pas ! Les héros sont dépeints extrêmement finement, chaque lettre est écrite avec un style particulier et propre à son rédacteur. Les personnages nous livrent ainsi leurs pensées les plus secrètes, il est très facile de se faire une idée de chacun d'entre eux. Comme c'est excitant ! J'avais l'impression d'être un espion, une petite souris qui tombe sur une correspondance interdite... De plus, ces lettres m'ont ouverte à un monde que je ne connaissais pas du tout : celui des libertins, des gens capables d'une finesse psychologique et d'un sens de l'observation hors du commun.  C'est surtout ça qui m'a fait réfléchir, et pas tant le côté dangereux de certaines relations. Bien sûr, à notre époque, ce genre de manipulation n'est plus tellement d'actualité... enfin... je  ne crois pas ! La tromperie et l'hypocrisie existent toujours, mais plus sous cette forme. J'ai surtout été attentive aux comportements et aux réactions qui sont très riches et largement développés. Ce côté-là m'a absolument fascinée !

liaisons.jpg

La présentation sous forme de lettre a beaucoup de charme. D'une part, ça m'a beaucoup plu de me retrouver plongée dans l'intimité de quelqu'un (oui bon, c'est le côté pas très reluisant de l'affaire !) mais surtout, il y a plein de petits clins d'œil possibles, plein d'allusions déguisées à d'autres événements. Par exemple, Valmont écrit à sa bien aimée Madame de Tourvel que "la table même sur laquelle [il lui écrit], consacrée pour la première fois à cet usage, devient pour [lui] l'autel sacré de l'amour". Mais Madame de Tourvel ne se doute pas que son prétendant rédige sa missive sur le dos d'une maîtresse nue et allongée devant lui... Nous, nous le savons grâce à d'autres lettres où le vicomte se vante de ce coup d'éclat. Ce jeu de miroir est permanent et n'en reste pas moins très amusant !

 Enfin, le récit est aussi captivant dans le film que dans le roman. Chaque lettre - ou presque - recèle une nouvelle tragédie, une révélation, un événement nouveau qui fait avancer l'histoire. D'autres laissent deviner de nouveaux aspects des personnages et donnent des indications clés sur l'environnement et la société dans lesquels ils vivent. Non seulement  Les Liaisons dangereuses  rassemblent des lettres empoisonnées mais elles  contiennent aussi un fabuleux témoignage historique. J'ai beaucoup aimé !

 

D'autres avis :

augreduvent: Les Liaisons dangereuses  : Pimousse4783  n'a pas beaucoup aimé les   Liaisons. Certes, les personnages du vicomte et de la marquise ont réussi à la séduire mais la trop grande délicatesse de leurs victimes l'a beaucoup déçue.  Le film, en revanche, l'a entièrement convaincue !

Oukouloumougnou: Pierre Chorderlos De Laclos - Les Liaisons Dangereuses  : Oukouloumougnou a adoré  Les Liaisons dangereuses, c'est un complet coup de cœur !  Une intrigue malsaine à souhait, des personnages travaillés et un style incomparable !

Les liaisons dangereuses, Laclos - les lectures de maia   : Maia09 a beaucoup aimé ce livre et particulièrement le côté rythmé et dynamique, ainsi que l'aspect historique du roman. C'est la plus jolie chronique que j'ai lue. Même si c'est court, Maia a écrit un très bel avis, simple, sincère et... très gentil ! :-)

 

Vous trouverez d'autres chroniques sur la page Livraddict du roman :  

Les Liaisons dangereuses | Livraddict

 

Sur le film :  Cat(s), Books & Rock 'n' Roll: Les liaisons dangereuses (1988)



01/08/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres