L'Ecolière

L'Ecolière

The Adamantine Palace

The Adamantine Palace

Stephen Deas

 

Introduction :

J'ai découvert The Adamantine Palace lors d'un séjour à Londres, l'année dernière. C'est la deuxième lecture en anglais que je fais en parfaite autonomie (après Harry Potter and the Chamber of Secrets) et mon premier roman d'adulte en version originale. 

Autant vous dire que ça n'a pas été facile. Si j'ai mis aussi longtemps à le lire c'est parce que j'ai dû le recommencer plusieurs fois et relire des passages que je n'avais pas compris avant de finalement trouver un rythme et de pouvoir me laisser aller. En me renseignant un peu, j'ai l'impression que Stephen Deas est un auteur choque dans la "fantasy dragonne" et quand je regarde le site officiel (//www.stephendeas.com), tous les romans et nouvelles qui composent sa bibliographie parlent de dragons. C'est la raison pour laquelle j'ai décidé de vous le présenter, même si je n'ai pas tant aimé The Adamantine Palace.

A ce propos, je vous conseillerais de prendre du recul quant à mes reproches. Il ne faut pas oublier que même si je prends très à coeur de lire en anglais non seulement pour m'améliorer mais aussi pour "étendre mon domaine d'intervention" et avoir accès à plus de livres, je n'en reste pas moins une étrangère dont la langue maternelle n'est pas l'anglais. Mes impressions se basent plus sur des sentiments que sur l'histoire en elle-même car je n'ai pas le niveau suffisant pour apprécier un joli texte en anglais quand il est bien écrit pour soucis de vocabulaire. The Adamantine Palace est certainement un excellent roman, d'ailleurs les critiques (britanniques cette fois) sont très élogieuses. Je le relirai certainement dans quelques temps, quand j'aurais assez lu en anglais pour progresser et essayer d'être plus attentive aux qualités du livre.

Néanmoins, voici ce que j'en pense...

 

Book review :

The Adamantine Palace is the story of an invented world composed of nine realms. At the center of the Empire is built the Adamantine Palace. Humans could become what they became thanks to the Alchemists who found the mean to deprive dragons of their intelligence and thus, to permit to Mankind to ride dragons and to offer them as presents. Jehal, prince of the Endless sea, is a man full of ambition and ready to do everything to have what he wants. Plots, murders, poisons, magic, treasons... Jehal won't be afraid of anything to become the master of the whole Empire. Nothing seems able to stop him and his terrible intelligence... except one single dragon. A perfect white which is missing, which hasn't taken its potions for a long time and which starts remembering things and recovering its all spirit...

The Adamantine Palace is a marvellous imaginative work and an attractive world. But, I was a little bit disappointed that the story wasn't more intense. I mean that I couldn't really see the interests in some chapters. Everything appears to be important but in fact, I could ignore most of the chapters in my opinion, at the end it became a little bit more interesting but at the beginning, I got bored quite easily. The story seems to be too slow. 

I didn't see real surprises in the novel. In fact, I never could imagine what was going to happen so when events happened, I wasn't startled. 

I was sorry for the dragons. This is a very personal point, but when you are as fascinated by dragons as I am, you would be very sad to see them turned into slaves or cruel beasts when they "wake up". 

I didn't read physical or mental descriptions of the characters. It can be a good trick from the author : we can make our own idea of them. 

The Adamantine Palace is, without any doubt, a good story but I am not completly convinced by it even if I reconize that it can be an excellent reading.

 

Revue littéraire :

The Adamantine Palace est l'histoire d'un monde inventé composé de neuf royaumes. Au centre de l'Empire est construit le Château Adamantine. Les humains purent devenir ce qu'ils sont devenus grâce aux alchimistes qui ont trouvé le moyen de priver les dragons de leur intelligence et ainsi, permettre à l'Humanité de monter sur le dos des dragons et de les offrir comme cadeaux. Jehal, prince de la Mer Sans Fin, est un homme plein d'ambition et prêt à faire n'importe quoi pour avoir ce qu'il veut. Complots, meurtres, poisons, magie, trahison... Jehal ne reculera devant rien pour devenir le maître de tout l'Empire. Rien ne semble capable de l'arrêter, lui et sa terrible intelligence... sauf un seul dragon. Un blanc parfait qui manque à l'appel, qui n'a pas pris sa potion depuis un certain temps et qui commence à se souvenir de choses et à recouvrer son esprit entier...

The Adamantine Palace est un merveilleux travail d'invention et un monde captivant. Mais j'étais un peu déçue que l'histoire ne soit pas plus intense. Je veux dire que je ne pouvais pas voir les intérêts de certains chapitres. Tout a l'air important mais en fait je pouvais ignorer la plupart des chapitres à mon avis, à la fin c'est devenu un peu plus intéressant mais au début, je me suis assez facilement ennuyée. L'histoire semble être trop lente.

Je n'ai pas vu de réelles surprises dans le roman. En fait, je n'ai jamais pu imaginer ce qui allait ce passer de sorte que quand les évènements arrivaient, je n'étais pas étonnée.

J'étais désolée pour les dragons. C'est un point très personnel, mais quand vous êtes aussi passionné que moi par les dragons, vous seriez vraiment triste de les voir transformés en esclaves ou en bêtes cruelles quand ils "s'éveillent". 

Je n'ai pas lu de description physique ou mentale des personnages. Ca peut être un jeu de la part de l'auteur : on peut s'en faire notre propre idée.

The Adamantine Palace est, sans aucun doute, une bonne histoire mais je ne suis pas convaincue même si je reconnais que ça peut être une excellente lecture. 

   




24/02/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres