L'Ecolière

L'Ecolière

The Sleeper and the Spindle

The Sleeper and the Spindle

Neil Gaiman

Illustrated by Chris Riddell

 

Book review :

The Sleeper and the Spindle is the rewriting of Charles Perrault's Sleeping Beauty. The heroe isn't a handsome prince but a brave queen with long brown hair. Just before she gets married, three dwarfs tell her of the terrible curse which keeps the neighbouring kingdom in a deep sleep. Putting her mail shirt and grasping her sword, she takes the decision of breaking the spell.

sleeper 1.jpg

When I saw this book at the bookshop, it was love at first sight. Just have a look at it : it is so beautiful, isn't it ? And what's inside is at least as wonderful. Congratulations to Chris Riddell !!  There is something new and strange in these drawings. I can't say if I find the queen lovely or not. It reminds me some features of Tim Burton's characters.

This complex atmosphere appears also in the text. It is at the same time humorous, adorable, stirring, but also dark,  scary, disgusting. Neil Gaiman plays easily with tenderness, courage, power, cruelty and satire. What a dangerous mixture ! 

But the most impressive in this story is how it transforms The Sleeping Beauty.  There is a surprise, something which will change your vision of the tale. It was clever and very interesting. On the one hand, it seems to make a fool of the original text. On the other hand, it left me an impression of noblety, as if I was holding an old manuscript, with a touch of magic.

Ahhh !... I would like to tell you more, but I would betray the suspense. Just read it, maybe you will see what I mean !

 

Revue littéraire :

 The Sleeper and the Spindel est la réécriture de la Belle au bois dormant de Charles Perrault.  Le héro n'est pas un beau prince mais une courageuse reine aux longs cheveux bruns. Juste avant qu'elle ne se marie, trois nains l'avertissent de la terrible malédiction qui maintient le royaume voisin dans un profond sommeil. Revêtant sa cotte de mailles et saisissant son épée, elle décide de briser le sortilège.

Quand j'ai vu ce livre à la librairie, c'était le coup de foudre. Regardez-le : il est si beau, vous ne trouvez pas ? Et ce qu'il y a à l'intérieur est au moins aussi merveilleux. Félicitations à Chris Riddell !! Il y a quelque chose de nouveau et d'étrange  dans ces dessins. Je ne peux pas dire si je trouve la reine jolie ou pas. Ca me rappelle certains traits des personnages de Tim Burton.

Cette atmosphère complexe apparaît aussi dans le texte. C'est à la fois drôle, adorable, émouvant et sombre, terrifiant, dégoûtant. Neil Gaiman joue facilement avec la tendresse, le courage, le pouvoir, la cruauté et la satire.  Quel dangereux mélange !

Mais le plus impressionnant dans cette histoire c'est la manière dont elle transforme la Belle au bois dormant. Il y a une surprise, quelque chose qui changera votre vision du conte. C'était malin et très intéressant. D'un côté, elle semble tourner en ridicule le texte original. De l'autre, elle m'a laissé une impression de noblesse, comme si je tenais un vieux manuscrit, avec une touche de magie.

Ahhh ! Je voudrais vous en dire plus mais je trahirais le suspense. Lisez-le, vous verrez peut-être ce que je veux dire !

      



08/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres