L'Ecolière

L'Ecolière

Triceratops

LE TRICERATOPS, une tête à trois cornes

Il y a 65 millions d'années, les triceratops sont les silencieux témoins de la grande extinction qui élimina progressivement les dinosaures de la surface de la Terre.  Au cours de leurs dernières existences, ils cohabitent avec le plus féroce de tous les carnivores : le Tirannosaurus rex.

 

Rapide carte d'identité :

Classification :

Ordre : Ornitischia

Sous-ordre : Ceratopsia

Famille : Ceratopsidae

Genre : Triceratops (« tête à trois cornes »).

Nom scientifique : Triceratops horridus

Décrit par : O.C. Marsh en 1889

 

Epoque :

Maastrichtien (Crétacé supérieur)

 

Pays où il a été retrouvé :

Etats Unis et Canada

 

Rapide description :

Poids : de 6 à 10t.

Taille : environ 9m de long (pour les adultes), de la tête à la queue dont 1.5 à 2m pour la tête.

 

Plusieurs espèces de triceratops ? :

A la fin du XIXe siècle, de nombreux fossiles de triceratops horridus sont découverts par les paléontologues. Ces crânes ont traversé des millions d'années et présentent toute fois des différences de formes. Ces variations de la taille et de la forme du crâne dépendent certainement de l'âge, du sexe ou du degré de développement de chaque individu. De ce fait, il n'existe qu'une seule race de tricératops, les triceratops horridus. Les paléontologues ont longtemps cru que le Diceratops est une espèce de triceratops, mais cela a été infirmé il y a quelques années.

 

Le groupe des cératopsiens :

Le triceratops est l'un des derniers représentants des cératopsiens, un groupe connu au Crétacé, en Asie et en Amérique du Nord. La grande diversité des espèces se manifeste par la différence des crânes, mais le reste du squelette reste le même quasiment. On en déduit qu'ils avaient beaucoup de points communs entre eux, malgré leurs formes différentes.

 

Une collerette cervicale :

La collerette cervicale est formée par trois plaques (deux plaques squamosales et la pariétale). Triceratops se différencie de ses parents les plus proches par l'absence de trous dans ses plaques. Le contour des plaques a des ossifications en forme de cônes.

 

Le crâne de Triceratops et sa collerette impresionnante.

 

A quoi ressemblait-il ? :

Le triceratops possède un corps volumineux et ses membres courts laissent supposer qu'il n'est pas très rapide. Son cou robuste a une forme de barrique et pouvait peser jusqu'à 10t. Sa collerette, bien sûr, qui lui sert à protéger son cou des attaques ou faire office de régulateur thermique. Deux énormes cornes sortent de son crâne, placées au dessus des orbites. Une autre petite corne se situe sur son nez, au dessus des narines. Son estomac est énorme et lui permet de digérer les plantes dures et les fibres qui constituent son régime alimentaire.

 

Voici un Triceratops.

 

Mais pourquoi des cornes et une collerette ? :

Eh bien, on ne sait pas très bien pourquoi. On a pensé, pendant longtemps, que ces éléments lui permettaient de se défendre contre les attaques de carnivores affamés. Une autre fonction possible est celle de régulateur thermique, c'est-à-dire que ses plaques l'aidaient à préserver la chaleur de son corps. D'autres croient que cela sert à abattre des arbres ou a arracher des branches pour manger leurs feuilles. Depuis peu, les paléontologues affirment que le triceratops était un animal qui vit en troupeau et qu'il avait besoin de ses cornes pour s'affirmer au sein du groupe, comme font certains animaux de nos jours. Dans ce cas, la collerette et les cornes pouvaient servir à impressionner ses adversaires ou combattre entre les individus de la même espèce.

 

Un grand combat entre triceratops.

 

Une anecdote :

La découverte du triceratops est à l'origine d'une curieuse anecdote : la trouvaille de ces animaux est attribuée à John Bell Hatcher, qui trouva un crâne intact en 1888, mais la personne qui le baptisa en 1889, Othniel Charles Marsh l'avait déjà découvert deux années auparavant, près de Denver (Colorado), mais il l'avait confondu avec un type de bison qu'il avait nommé Bison alticornis.

 

Le triceratops moderne !

 

Le squelette du monstre :

Les os de la cage thoracique de Triceratops mesurent en moyenne 9m de long. Cela démontre à quel point sa constitution est forte. Sa queue lui sert de balancier, son cou est renforcé pour supporté l'horrible poids de sa tête cuirassée et pour cela, les trois premières vertèbres sont soudées entre elles. Ses dents lui servent de cisaille. Il hache ses aliments et ne les broie pas comme d'autres dinosaures. Ses membres courts se terminent par cinq doigts qui lui confèrent une grande stabilité.

 

Voici le squelette du triceratops.

 

Un bébé adorable :

Un groupe de paléontologue américain a récemment découvert le plus petit crâne de triceratops jamais mis au jour, dans le site Hell Creek. Le fossile mesure environ 30cm de long et correspond à un individu très jeune et se caractérise par ses cornes très peu développées. Il possède des grands yeux ronds tout mignons et un museau, au contraire, plutôt court.

 

Une petite famille...



12/12/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres