L'Ecolière

L'Ecolière

Une mystérieuse Egyptienne

Une mystérieuse Egyptienne

Violaine Vanoyeke

 

 

L'histoire : 

Alexandros est le fils du pharaon Ptolémée II. Son père aimerait le voir régner sur l'Egypte, mais Alexandros n'est pas convaincu, d'autant plus qu'il ne connait d'Egypte qu'Alexandrie et a vécu une grande partie de sa vie en Macédoine. Il décide de donner sa réponse définitive au pharaon après avoir parcouru le pays et tenté de le comprendre. Mais le voyage est dangereux : des hommes en veulent à sa vie et il est attaqué en compagnie de son épouse Héléna à Memphis. C'est sains et saufs qu'ils rejoignent Koblos, l'oncle de la jeune femme, qui a adopté une attitude des plus étranges : lui si respecté et craint se laisse amadouer par une très belle Egyptienne bien plus jeune que lui et qu'il considère comme sa nouvelle compagne. De plus, cette jeune fille s'attire les foudres de tous les habitants de la maisonnée de Koblos : ses fils, leurs épouses et leurs enfants. Tous la détestent, sauf la servante Tamit qui prend soin d'elle. Plus les jours passent plus le comportement de chacun devient bizarre et bientôt, la mystérieuse Egyptienne disparaît. Alors que tout le monde la cherche, Tyi, la femme de Sétoui, l'un des fils de Koblos, est retrouvée morte, noyée. Le deuil est à peine terminé que d'autres meurtres succèdent à celui-ci. 

Voyant l'effroyable malheur qui frappe la famille de Koblos, Alexandros décide de mener l'enquête...

 

Mon avis :

Pour quelqu'un qui n'aime pas les romans policiers et qui ne se sens pas très attirée par l'époque des Ptolémée, le fait que j'ai aimé le livre a été une grande surprise !

Il m'a aidé à comprendre l'une des caractéristiques qui me gène dans le genre policier : quand le meurtre est présenté de but en blanc au tout début du livre, je n'accroche pas du tout. Dans la Mystérieuse Egyptienne, il arrive bien après, ce qui me permet de m'attacher suffisamment aux personnages pour que l'identité du meurtrier m'intéresse. C'est ce qui m'a donné envie d'aller jusqu'au bout et je n'ai pas été déçue. Le cas s'est déjà présenté quand j'avais à lire une nouvelle policière pour le cours de Français : j'ai choisi un Agatha Christie et j'ai énormément aimé parce que la situation initiale laissait clairement entendre qu'un meurtre allait se produire sans pour autant nous le dire noir sur blanc. J'étais trop impatiente pour abandonner ma lecture !

Le roman m'a aussi permis de découvrir une autre version de l'Egypte Antique : Christian Jacq était le seul écrivain que je connaissais à ce jour qui abordait ce thème. Violaine Vanoyeke m'a donné une autre version, un peu plus précise avec des mots égyptiens, par exemple, mais tout aussi agréable. 

Toute fois, deux petits détails m'ont un peu déçue : premièrement, j'ai trouvé qu'il y avait trop de personnages, je n'arrivais pas bien à suivre. Dernièrement, la fin n'étais pas aussi magistrale que je m'y attendais : au fur et à mesure de la lecture, j'avais l'impression d'être bombardée d'indices qui partaient dans tous les sens, à la fin, la démonstration d'Alexandros m'a parue un peu décevante.

Mais globalement, je reste sur une très bonne impression sur le roman et je vous le recommande !

 



22/01/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres