L'Ecolière

L'Ecolière

Uranus, Neptune et Pluton

URANUS, NEPTUNE ET PLUTON, les dernières planètes extérieures*

Uranus est une géante glacée dont les lunes sont à deux doigts de se toucher et d'entrer en collision. Neptune abrite les vents les plus meurtriers du système solaire et les plus rapides de l'univers. Quant à Pluton, son règne en tant que planète n'a duré que 75 ans et elle est maintenant exclue du clan très fermé des planètes à part entière.

 

Fiche d'identité d'Uranus :

Nom : Uranus

Classement selon sa taille : 3e

Distance de la Terre : 3 milliards de kilomètres

Infos intéressante : sa révolution autours du soleil est de 54 ans. Un jour dure 17 heures sur Uranus. Un homme pesant 70 kg sur la Terre en pèserait 63 sur cette planète. Sa révolution est tellement lente qu'une de ses faces reste devant le Soleil pendant environ 40 ans.

Premier à l'avoir observée : William Herschel, astronome germano-britannique

Particularités et description : Uranus est une boule géante bleu pâle. L'impression de calme et de douceur de cette planète est créée par un épais brouillard à sa surface. Cette couleur si homogène est le résultat de l’absorption des longueurs d'ondes rouges et oranges du Soleil et la réflexion des longueurs d'ondes bleues et vertes par le méthane. Son nom, « Uranus », est celui du dieu du ciel, également appelé Coelus (de caelus, qui signifie le ciel en latin). C'est l'un des premiers dieux de la mythologie romaine.

C'est la première planète découverte par observation télescopique.

 

 

 

La naissance de deux planètes :

Uranus serait née de la même façon que sa sœur Neptune, en rassemblant un maximum de substances pour devenir des géantes gazeuses. En grandissant, leurs orbites ont déstabilisé le système planétaire, les rejetant tout au fond de celui-ci. Pour finir, elles ont rassemblé de nombreux objets glacés ainsi que des rochers, ce qui leur vaut le surnom de « géantes glacées ».

Cependant, leur surface n'est pas assez solide pour qu'un homme y tienne debout. De toute façon, la pression atmosphérique y est tellement élevée (1 million de fois plus grande que celle de la Terre), qu'il serait écrasé avant même de toucher le sol.

 

Une seconde planète couronnée :

Uranus possède, tout comme la planète Saturne, plusieurs paires d'anneaux. Ceux-ci sont beaucoup moins visibles et imposants que ceux de Saturne : en effet, les anneaux saturniens sont faits de glace et peuvent ainsi refléter parfaitement la lumière du Soleil alors que les anneaux d'Uranus sont faits de poussière et de cailloux noirs.

Cependant, ils sont beaucoup plus légers et leur origine proviendrait de la collision des lunes voisines. En effet, les lunes d'Uranus sont très proches les unes des autres et une collision prochaine est inévitable.

 

 

Les anneaux d'Uranus (vue d'artiste)

 

Fiche d'identité de Neptune :

Nom : Neptune

Classement selon sa taille : 4e

Distance de la Terre : 4,3 milliards de kilomètres

Infos intéressantes : le diamètre de Neptune est de 49 526 km (4 fois la Terre). Une année équivaut à 165 ans terriens, un jour dure 16 heures et un homme de 86 kg ne pèse que 76 kg sur Neptune. C'est maintenant la planète la plus éloignée du Soleil. Elle tourne bien plus vite que la Terre et on y rencontre les vents les plus rapides de l'Univers (certains vont à 1 600 km/h). Leur provenance reste un grand mystère car aucune énergie n'est assez grande pour les maintenir : Neptune ne reçoit que 9/100 de l'énergie solaire.

Premier à l'avoir observée : Galilée, alors qu'il observait Jupiter, mais il n'y fait pas attention et la répertorie comme une étoile. Plusieurs autres astronomes l'ont observée sans en tirer le moindre intérêt. Finalement, elle sera découverte grâce aux calculs des mathématiciens, à partir de la trajectoire et des caractéristiques d'Uranus. Elle ne sera vue au télescope que plus tard.

Particularités et description : Neptune est une planète qui relance encore beaucoup de questions chez les astronomes. Beaucoup d’énigmes se pressent autour d'elle. Elle est bleue, tout comme sa sœur Uranus, elle possède des nuages de gaz, probablement de méthane, ses vents sont de véritables orages géants. On lui répertorie 13 lunes différentes.

 

 

Le mystère de la tache sombre :

Les vents de Neptune sont connus pour être les plus dangereux du système solaire et même de l'univers tout entier. Leur origine est inconnue. Neptune ne reçoit pas assez d'énergie solaire pour les maintenir en vie, mais cependant, elle dégage une source de chaleur. Or, qui dit chaleur, dit énergie, mais son origine est encore incertaine : certains pensent que Neptune est encore une planète en formation et donc que des gaz se condensent naturellement pour libérer de la chaleur.

Une photographie d'une de ces tempêtes révèle une énorme tache sombre dans l’hémisphère sud, comme celle de Jupiter, tellement grande que la Terre pourrait y tenir en entier. C'est en réalité un anticyclone alimenté par d'autres petits orages. Sa couleur foncée est le témoignage de l'instabilité atmosphérique. Mais le plus surprenant, c'est que 5 ans après, elle avait disparue !

 

 

Triton, la lune de glace :

Neptune compte 13 lunes différentes.

La plus grosse, Triton, est l'objet le plus froid du système solaire, encore plus froid que la planète naine Pluton. Elle a été découverte le 10 octobre 1846 par William Lassel, soit 17 jours après Neptune autour de laquelle elle tourne en sens inverse (sens rétrograde). Triton mesure à peu près la même taille que notre Terre.

Son nom de « Triton » lui a été donné en référence au fils du dieu Poséidon dans la mythologie grecque, lui-même associé au dieu Neptune dans la mythologie romaine.

Son activité géologique reste sa particularité la plus intéressante : sous cette croûte glacée dort peut être de l'eau, même chaude, source de vie assurée. Si l'eau y était présente, Triton serait à coup sûr la plus grande découverte spatiale.

 

 

Fiche d'identité de Pluton :

Nom : Pluton

Classement selon sa taille : 9e (dernière)

Distance de la Terre : au plus proche, 4,3 milliards de kilomètres

Infos intéressantes : Pluton ne fait plus partie des planètes depuis 2006. Elle est dorénavant classée parmi les planètes naines : elle mesure 2 390 km de diamètre, soit la moitié des Etats-Unis. Elle met 248 ans pour faire un tour autour du Soleil. Un jour correspond à 6,4 jours terriens. Un homme de 68 kg n'en pèse plus que 5 sur Pluton.

Premier à l'avoir observée : Perseval Lowel, en 1930.

Particularités et description : Pluton possède un orbite incliné (ovoïdale), c'est-à-dire, qui s'approche et qui s'éloigne du Soleil. Il n'est pas parfaitement circulaire. Elle doit son nom au dieu des ténèbres Pluton de la mythologie romaine. Elle est très difficile à observer : par endroit elle est noire et parfois plus brillante. Les brillances sont le résultat du reflet de trois sortes de glaces (monoxyde de carbone, méthane, azote) et les coins sombres sont certainement des rochers. La luminosité y est 100 fois moins forte que sur Terre et la température est de -195°C. Sa gravité est 15 fois plus faible que celle de la Terre.

 

 

L'orbite de Pluton est tantôt proche du Soleil, tantôt éloigné. 

 

La découverte de la planète X :

Perseval Lowel remarque qu'un objet inconnu perturbe les orbites d'Uranus et de Neptune. Il part donc à la rechercher de la planète X, la neuvième planète du système solaire.

En 1930, un objet très petit est photographié. Cet objet n'est autre que Pluton. Mais elle est trop petite et sa masse est trop faible pour qu'elle soit à l'origine du quelque chose qui bouleverse les orbites de Saturne et de sa sœur. L'objet recherché reste donc encore inconnu, mais cependant, Pluton, elle, elle est bien là et elle est immédiatement déclarée comme une planète.

 

Des roches d'histoire :

Le sol de Pluton est un véritable trésor pour les astronomes : il est constitué des roches les plus vieilles et les plus anciennes du système solaire qui datent d'environ 4 milliards d'années. Il est plein d'enseignement en ce qui concerne l'histoire du système solaire.

 

Une jumelle maléfique :

Un second objet est photographié le 21 octobre 2003 en Californie par le chercheur Mike Brown.

C'est en janvier 2005 qu'Eris est réellement découverte. Avant qu'elle ne reçoive son véritable nom, celui de la déesse de la discorde, elle a obtenu deux surnoms : celui de Xéna, provenant de l'héroïne d'une série télévisée, Xéna la Guerrière, et celui de Lila, donné suite à un malentendu avec le nom de la page web planetlilla de Mike Brown.

Eris rejoint le clan des planètes naines et est même déclarée plus grande planète naine, suivie de Pluton.

 

 

 

* Les planètes extérieures du système solaire sont Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

 

 

 



28/10/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres