L'Ecolière

L'Ecolière

Mercure et Vénus

MERCURE ET VENUS, les planètes intérieures

Mercure et Vénus, deux mondes hostiles au destin très différent : l'une n'est qu'une carcasse métallique qui garde les impactes nombreux des astéroïdes ou des météorites, l'autre très vivace où règnent les forces les plus impitoyables de la nature. Allons découvrir les deux premières planètes du système solaire…

 

Un système solaire interne :

Avec la Terre et Mars, Vénus et Mercure font partie de notre système solaire interne, alors que les autres, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et les autres forment un monde gazeux externe au système solaire. Pendant des millions d'années, les planètes internes amassent des débits d'étoiles qui les rendent solides. L'étude de l'univers est très importante, car, dans quelques millions d'années, nous ne seront plus là, et il faudra partir loin pour échapper à la vieillesse de notre chère étoile : le Soleil (voir article correspondant). 

 

Fiche d'identité de Vénus :

Nom : Vénus

Classement (selon sa taille) : 6e

Distance de la Terre : 4 millions de km

Année : 225 jours

Infos intéressante : si vous pesiez 68 kg sur Terre, vous en pèseriez 61 sur Vénus !

Premier peuple à l'avoir observée : les Romains. C'est d'ailleurs ce peuple qui l'a baptisée « Vénus », nom de la déesse de la beauté et de l'amour.

Particularité et description : Vénus est surnommée « jumelle de la Terre ». En effet, elle possède la même gravité, la même composition, les mêmes paysages et la même taille que la Terre (à peu de chose près). C'est d'ailleurs à cause de ces ressemblances que les scientifiques pensent, pendant longtemps, que Vénus abrite des paysages tropicaux, des océans, des températures chaudes et agréables et même qu'une forme de vie intelligente y vit tranquillement. Un vrai paradis !

Mais, des siècles plus tard, nous étudions Vénus de plus près et c'est pour découvrir qu'en fait, elle ne ressemble pas tellement à la Terre : elle est recouverte de paysages arides et elle a un climat brûlant (480°C au sol). Mais Vénus est pourtant partie du même point de départ que la Terre, c'est ça qui la rend si semblable, mais elle évolue différemment…

 

 

La déesse Vénus, déesse de la beauté.

 

Vénus

 

Un sens différent :

Vénus commence effectivement son développement comme la Terre, mais, elle reçoit de nombreuses météorites. Certains scientifiques pensent qu'une violente météorite tomba sur Vénus avec une telle force qu'elle inversa le sens de rotation de la planète. En effet, Vénus tourne en sens « rétrograde », c'est-à-dire, qu'elle tourne en arrière par rapport aux autres planètes. Les jours vénusiens sont extrêmement longs : d'un coucher de Soleil à l'autre, il s'écoule 8 mois terrestres !

 

Un climat intraitable :

Vénus est la planète la plus chaude du système solaire. Si un être vivant veut faire une petite randonnée sur Vénus, il doit en partir bien vite : tout est une question de seconde. Une seule seconde suffit à faire rôtir quiconque voudrait se poser sur Vénus ! Si un astronaute se retrouve sur la planète sans combinaison spatiale, sa peau commence à dorer et il cuit comme une dinde dans un four. Cette intense vague de chaleur est le fruit d'un processus appelé « effet de serre ». C'est celui-là même qui tempère le climat et contribue à la vie sur Terre. Mais cet effet de serre peut être aussi bien source de vie que source de mort, c'est le cas de la planète Vénus. De nos jours, la température terrestre monte et les scientifiques en ont peut-être trouvé la cause en étudiant Vénus. C'est à cause de tous les gaz à effet de serre relâchés dans l'air que nous avons de plus en plus chaud. Nous envoyons des sondes observer la planète Vénus pour avoir une idée des conséquences du réchauffement de la Terre. C'est d'ailleurs à cause de ces observations spatiales que nous comprenons beaucoup de choses de notre monde et en partie le fameux « effet de serre » dont tout le monde parle en ce moment. Une importante découverte est révélée : il n'a pas toujours fait aussi chaud sur Venus qu'il fait aujourd'hui. Il y avait bien des océans et un climat convenable mais l'effet de serre vénusien assécha les océans et rendit le climat austère. Ainsi, Vénus devient la preuve que le changement de l'effet de serre peut être dramatique.

 

Comment l'effet de serre arrive-t-il à réchauffer une planète ? :

Sur Vénus, les gaz à effet de serre n'emprisonnent pas la chaleur mais ralentissent la vitesse à laquelle elle peut s'échapper. Elle reste donc plus intense sur la planète et le climat est très chaud. Sans l'effet de serre terrestre, la température serait en dessous de 0 et les océans seraient complètement gelés ! C'est presque improbable que la vie réside encore sur Terre.

Sur Vénus, l'atmosphère est composée en grande partie de dioxyde de carbone (ou CO2). Les volcans sont de grandes sources de ce gaz qui retient intensément la chaleur.

 

L'étoile du berger :

Depuis la nuit des temps, Vénus illumine notre ciel. C'est comme ça que les romains réussirent si bien à l'observer. C'est elle la fameuse « étoile du berger ». Ce surnom vient du fait que quand Vénus se couche, les bergers se lèvent et quand Vénus se lève, les bergers se couchent. Si elle brille tellement dans notre ciel, ce n'est pas parce que c'est la planète la plus proche de nous, mais parce qu'elle est réfléchissante : grâce à ses nuages brillants, elle réfléchit la lumière de tous les astres environnants, comme le Soleil, par exemple. C'est ainsi qu'on distingue deux types d'étoiles : les « vraies » étoiles qui produisent leur propre lumière, comme le Soleil, et les « fausses » étoiles qui ne font que le réfléchir la lumière, comme Vénus.

 

La surface de Vénus :

Vénus est creusée de vastes plateaux comme l' « Aphrodite Terra », le plus grand, qui est l'équivalent de l'Amérique du Sud (15 000 km) ! Vénus possède aussi de hautes montagnes (plus grandes que toutes celles que nous avons sur Terre) et des immenses volcans qui recrachent de la lave qui forment des canaux. La lave des volcans n'est pas comme celle de la Terre : elle peut mettre plusieurs mois avant de se solidifier. Ainsi donc, le sol de la planète est très abimé. La lave, en se refroidissant, devient noire et donne ainsi sa couleur au sol, mais, Vénus a aussi des réserves de fer qui s'occident et deviennent rouges. Une autre caractéristique de Vénus est les canyons. Prenons un exemple « terrien » : le Grand Canyon (Etats Unis) fut creusé par un jet d'eau puissant pendant plusieurs millions d'années. Les canyons de Vénus, eux, ne sont pas creusé par l'eau, mais par la lave volcanique.

 

Vénus, la jumelle de la Terre.

 

Fiche d'identité de Mercure :

Nom : Mercure

Classement selon sa taille : 8e

Distance de la Terre : 80 millions de km (distance du Soleil : 60 millions de km)

Année : 88 jours

Infos intéressante : Si vous pesiez 60kg sur Terre, vous en pèseriez 26kg sur Mercure.

Premier peuple à l'avoir observée : les Romains. C'est d'ailleurs ce peuple qui l'a baptisée « Mercure », messager des dieux et dieu des voleurs.

Particularité et description : Mercure est la planète la plus proche du Soleil. Elle possède un diamètre de 60% plus petit que celui de la Terre. Elle n'a pas de lune connue. Mercure est trop petite pour créer un champ gravitationnel qui lui permettrait de fabriquer une atmosphère. N'ayant pas d'atmosphère, elle ne peut pas transmettre les sons. 

 

 

Mercure

 

Planète morte ? :

Tout dépend de ce qu'on entend par « morte ». Mercure a-t-elle une activité interne ? Certainement pas. Elle est sans doute probablement inactive. Ca fait maintenant 4 milliards d'années qu'elle est inanimée.

 

Un messager ? :

Malgré cette activité interne inexistante, Mercure est très agitée : si les Romains ont appelé leur planète du nom du dieu rapide et aux pieds ailés, c'est parce que la planète se déplace très vite autours du Soleil, c'est pour ça que les années mercuriennes sont très courtes. Elle se déplace même plus vite que le TGV ! C'est d'ailleurs la plus rapide de toutes les planètes. Cependant, sa rotation axiale est très lente, comme Vénus : pour faire un tour complet sur elle-même elle a besoin de 180 jours (6 mois). En gros, les années sont plus courtes que les jours !

 

Climat spécial :

En effet, étant très exposée au Soleil, Mercure est très chaude : la face exposée au Soleil atteint les 400°C ! Alors que la face dans l'ombre des rayons brûlants a une température de -150°C ! Les différences de températures sont extrêmes : il faut autant de temps pour réchauffer la partie restée dans l'ombre que pour refroidir celle restée au Soleil.

 

Un ciel étoilé :

Si notre ciel terrien est bleu, c'est à cause de notre atmosphère. Comme Mercure n'en possède pas, le ciel reste sombre et peuplé d'étoiles. En fait, il fait nuit tout le temps.

 

La boxeuse :

D'après les légendes romaines, c'est le dieu Mercure qui inventa la boxe. N'ayant pas d'atmosphère, de nombreuses météorites viennent exploser sur Mercure. 

Notre Terre est protégée par son atmosphère qui la défend contre les impacts d'objets spatiaux. Mercure, elle, est sans défense contre eux. Tous les météores s'écrasent sur la planète et créent ainsi d'immenses cratères, dont certains sont aussi gros que la France !

 

 

Mercure est criblée de cratères géants.

 

Difficile à photographier :

A cause de sa rapidité à tourner autours du Soleil, les sondes et les fusées n'arrivent pas à photographier Mercure. Cependant, il n'en reste pas moins possible : la sonde spatiale « Mariner 10 » est envoyée, en 1974, sur Mercure et réussit à nous apporter des photos et une cartographie de la moitié de la planète. C'est là que nous découvrons une photo d'un énorme bassin (le plus grand jamais photographié dans le système solaire), le « bassin caloris » (je ne suis pas sure de l'orthographe), qui fait dans les 1 300 km de diamètre (1/3 de plus que la distance « Dunkerque à Marseille »). La météorite qui a produit ce cratère a déclenché une suite d'événements épouvantables. Si le même choc a lieu sur la Terre, il anéantirait l'humanité…

 

Terre glacée :

Un jour, les scientifiques captent quelque chose sur Mercure qui les laisse stupéfaits : de la glace. C'est incroyable : le point le plus chaud du système solaire a des endroits glacés ! C'est parce que les cratères mercuriens restent dans l'ombre et garde la glace. Mais, Mercure n'étant pas une source d'eau, comment cette glace est arrivée là ? Certains pensent qu'elle pourrait provenir d'une comète (faite de matériaux dont de glace).

 

La face cachée de Mercure.

 

Toutes ces études sur l'astronomie nous aident à savoir qui nous sommes en fin de compte et combien notre environnement est unique et que les créatures comme nous peuvent être rares dans l'univers ! La seule chose qui compte est de découvrir, d'apprendre, de former des idées nouvelles, de répondre aux questions sans réponse et aux énigmes de l'espace, d'explorer et d'évoluer !



14/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi