L'Ecolière

L'Ecolière

Le dragon de terre

LE DRAGON DE TERRE, ne fait qu'un avec la nature

Au fond des anciennes forêts, au sommet des hautes montagnes niche souvent le plus commun mais aussi le plus imprévisible des dragons : le dragon de terre. Sous une allure tendre, une robe brune ou verte accueillante se cache une créature dont il vaut mieux se méfier…

 

Une créature peu commode :

Le dragon de terre est l'espèce la plus représentée et la plus connue. Dans les régions qu'ils préfèrent, ils causent bien des problèmes à la population. D'une envergure qui dépasse souvent les trente mètres, pourvus de larges ailes adaptées au vol plané et capables de cracher du feu, ils peuvent se montrer peu amicaux, voir hostiles.

 

Les humains trop audacieux ont souffert du terrible dragon de terre. 

 

Un long apprentissage :

Quand un œuf de dragon de terre éclot, il laisse apparaître un petit dragonnet non doté d'une intelligence remarquable. Haut de seulement un mètre cinquante, il a beaucoup de mal à se débrouiller seul dans la nature et ne survit que grâce à la surveillance d'un adulte. Pendant ses cinquante premières années, le petit est confié à un dragon de terre ancien qui lui apprendra les rudiments de la vie draconnique.

 

Les dragonnets apprennent les rudiments de la vie draconnique avec les plus âgés. 

 

Foncé, à éviter, clair, c'est le contraire ! :

Les dragons de terre sont en général peu sympathiques, mais ils ne sont pas tous comme ça : pour repérer ceux à qui on peut parler sans danger, il faut observer la couleur de ses écailles. Si la couleur est très blanche et à peine teintée de vert, il n'y a aucun risque, mais si, au contraire, la robe est foncée et même noire, il vaut mieux se sauver en courant. Les dragons de terre ne sont pas noirs ou blancs, ils peuvent acquérir différentes teintes de vert. Plus la robe est foncée, plus le dragon est mauvais. Abordez donc sans crainte le dragon vert pomme, mais redoutez le dragon noir : cruel et sans pitié, il n'hésitera pas vous dévorer sans aucun remord.  

 

Les dragons de terre presque blancs sont les moins dangereux...

 

... quant aux dragons noirs, il vaut mieux se méfier.

 

Très liés à leur élément :

Même si les dragons de terre peuvent parfois être cruels, ça n'empêche qu'ils entretiennent un lien très profond avec leur élément d'origine : la terre. Les dragons de terre ont deux habitats de prédilection : les hautes montagnes ou les forêts sombres et antiques. C'est ainsi qu'au sommet des Carpates ou au plus profond de la Forêt-Noire, on a retrouvé des cadavres des jeunes scientifiques trop audacieux au beau milieu de la tanière d'un dragon de terre. Heureusement, la faible densité de la région leur évite de faire trop de dégâts…

 

Un dragon coquet :

Les dragons de terre sont peut-être des brutes dans certains cas où ils dévorent leurs victimes, mais certaines de ses proies sont épargnées pour devenir esclaves du terrible dragon. Elles veillent à l'entretient de l'intérieur et à l'agrément des soirées : une jolie voix ou un extraordinaire talent de conteur peut certainement vous sauver des crocs aiguisés du dragon, mais en revanche, vous êtes condamnés à rester à son service. Courage !

 

La puissance de la terre :

Une fois installé, le dragon de terre peut rester là pendant cinq ou six siècles et certains ont déjà réussi à atteindre milles ans ! Au fil de son existence, il développe de nombreuses capacités : certains crachent du feu, mais avec moins de puissance que les dragons de feu, et ils peuvent aussi produire une fumée noire qui asphyxie leurs adversaires. En plus de ces techniques de combat infaillibles, ils maîtrisent parfaitement la magie verte et peuvent faire appel à la puissance de la terre.



21/06/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi