L'Ecolière

L'Ecolière

Journal d'un homme simple - Les Fleurs, l'amour, la vie

Journal d'un homme simple

René Barjavel

 

L'histoire : (je recopie un extrait au début du livre)

"Un écrivain peut se donner l'illusion de ces voyages à rebours. (...) J'ai tenté cette aventure deux fois, avec La Charrette Bleue et Journal d'un homme simple, deux livres semblables et différents. Dans le premier, l'enfant qui reste en chacun de nous a retrouvé avec étonnement, et joie, et mélancolie, ses propres images ranimées. Dans le second, c'est l'écrivain débutant qui raconte, avec un peu de malice, quelques moments de sa vie de jeune adulte déjà père, juste après la guerre qu'il a faite avec une louche à la main et dont il est revenu, par bonheur, intact. (...)

Les faits qui, relatés par ce Journal, ont trait à ma vie familiale, sont donc exacts mais pas tout à fait vrais. Leur vérité s'est cachée sous un voile d'humour, parfois de mensonge rose, d'exagérations et d'omissions. Une vie privée ne peut pas faire l'objet d'une publication. Je ne suis ici qu'un personnage qui me ressemble. Et les membres de ma famille sont éclairés par la même lumière de réalité fantaisiste. (...)

Commençons ce voyage à l'envers. Je vous emmène d'abord vers une matinée d'automne. Le 10 octobre 1950. Il fait beau. Où étiez-vous ce jour-là ?...

Moi j'étais à Paris, quartier Vaugirard, n°20 de la rue Lacretelle, au 7e étage. C'était le début du jour. J'avais toutes les raisons d'être heureux. Mais..."

 

Mon avis :

Je n'avais d'abord pas coupé grand chose du début. Et puis c'était long, je n'ai gardé que les morceaux qui permettent de savoir un peu de quoi on parle. J'espère que ce petit découpage ne gâche pas tout.

Je n'ai pas beaucoup d'idées pour ce livre. De manière générale, j'ai bien aimé. Je ne le relirai peut-être pas tout de suite mais c'était une découverte très agréable. J'admire la façon dont l'auteur arrive à mélanger diverses tranches de son passé sans jamais s'emmêler les pinceaux ! J'avais déjà remarqué ça dans La Charrette Bleue où Barjavel peut parler de son enfance, couper par une recette de cuisine ou une autre anecdote, et toujours revenir au récit sans se perdre dans un dédale de souvenirs.

En fait, ce qui a un peu relâché l'engouement, c'est bizarrement le chapitre sur la guerre. A partir de là, je me suis un peu ennuyée, je dois l'avouer. Pourtant c'est toujours aussi bien écrit, on ne peut pas dire que ce soit une période de l'Histoire qui me déplaise particulièrement... c'est peut-être le brusque changement d'ambiance. 

Toujours est-il que Journal d'un homme simple est un très joli roman, qui a su me toucher et me faire sourire plus d'une fois (surtout le passage sur la Pentecôte que j'ai vraiment trouvé adorable !...), et dont le charme a su opérer sur moi. Même si ce n'est pas le grand coup de cœur que j'attends à chaque fois que j'ouvre un Barjavel, je suis conquise !

   

Les Fleurs, l'amour, la vie

René Barjavel 

(album)

  

Mon avis :

Il n'y a pas vraiment d'histoire pour celui-là. Et oui, car il s'agit en fait d'un album, c'est-à-dire, d'un grand livre illustré par les photographies de Barjavel et commentées par celui-ci. Les photos ont pour thème la nature. Parfois la ville, mais celles-ci sont nettement moins représentées. 

Que dire de plus ? C'est un ouvrage que j'ouvrirais bien volontiers pour me détendre. On croque une page, on se délecte d'une image, tout doucement, sans se presser. C'est un livre à savourer, ni plus ni moins. Ca me rappelle une expression du Journal d'un homme simple, "quand vous avez fini de consommer [un livre], il vous reste, tout entier ! Et vous pouvez le mettre de côté pour y goûter de nouveau quand l'appétit vous reviendra."

Enfin, je laisse René Barjavel et Bernard Pivot vous en parler... en cliquant ici.

    

journal d'un homme.jpg   les fleurs l'amour la vie.gif




25/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres