L'Ecolière

L'Ecolière

Le Soleil

LE SOLEIL, l'étoile mystérieuse

Le Soleil fait partie des étoiles que l'on appelle les "naines jaunes". "Naines" à cause de leur taille très petite pour des étoiles et "jaunes" à cause de leur couleur. Allons découvrir les secrets de cette étoile qui se chauffe à plus de 5 000° et qui produit des milliards de milliards de watts...


Sa naissance :Tout commence il y a 5 millions d'années, par un énorme nuage de gaz et de poussières : une nébuleuse, composée d'hydrogène et d'hélium principalement (ces éléments sont les premiers dans la formation du système solaire et de notre monde). Ce nuage colossal se matérialise en un disque qui s'échauffe à plusieurs millions de degrés, puis, explose totalement en une supernova. Cette étape s'appelle « la fusion ». Elle repoussa les gaz et les poussières qui composaient la nébuleuse du départ. Cette explosion forme une boule de feu qui brille dans notre ciel depuis la nuit des temps : le Soleil.

 


Son adolescence : Quelle adolescence perturbée : le cœur du Soleil s'embrase dans un éclair de lumière, (il y a 4,6 millions d'années), il s'effondre sous son propre poids et une importante pression s'exerce à l'extérieur. Mais, cette pression commence à diminuer et le Soleil se repose en continuant de consommer ses énormes réserves d'hydrogène en les transformant en hélium. Cependant, le Soleil reste un adolescent très actif : il génère, en une seconde, 200 milliards de milliards de watts d'énergie et perd 5 millions de tonnes de sa masse. Eh oui, même les étoiles doivent se dépenser !

 


Sa majorité (séquence principale) : Ayant brûlé une partie de  sa matière depuis presque 5 millions d'années, le Soleil n'est qu'à la moitié de sa vie, à mi-chemin dans "la séquence principale", période la plus stable dans la vie d'une étoile. En une seconde, il est capable de transformer plus de 4 millions de tonnes de matière en pure énergie !

 


Sa future vieillesse : Eh oui, même les étoiles meurent un jour. C'est ce qui va arriver au Soleil dans quelques milliards d'années.

 

Le Soleil épuise tout son stock de carburant (quand tout l'hydrogène sera transformé en hélium) il s'effondre, ensuite, sur lui-même et rétrécit sous l'effet de la gravité. Il ne reste alors que le noyau, cette petite boule de feu qui, jusqu'ici était à l'intérieur du Soleil. Il chauffe tellement qu'il se dilate, comme un ballon qui gonfle. C'est ainsi qu'il engouffre les orbites de Mercure (la planète la plus proche du Soleil), de Vénus et bien sûr, la Terre.
La mort de notre étoile aura des conséquences bien désastreuses sur Terre, bien avant que le stock d'hydrogène ne soit épuisé...

La lumière qu'il nous transmet :
Dans le Soleil résident des petites particules d'énergie et de lumière. Ces particules sont appelées «photons Ce sont elles qui transportent les rayons jusqu'à la Terre. Ce n'est pas une tâche facile : les photons doivent franchir les couches du Soleil (épaisse de plus de 60 000 km), et éviter les autres particules (qui vont, viennent, et parfois entrent en collision) ainsi, les photons marchent en zigzag jusqu'à la surface. Cette marche est un schéma appelé « marche aléatoire » par les scientifiques. Ils entrent ensuite dans une couche particulière du Soleil, la dernière couche, qui les entrainent vers le haut. Enfin, ils atterrissent sur Terre après avoir parcouru un long périple à travers l'espace qui leur à pris une dizaine de jours.

Les taches solaires :
Le Soleil est tellement chaud qu'à certains endroits, la chaleur bouillonne à la surface, est capturée et connait des baisses de température avoisinant les 1 000° ! Il en résulte à la surface du Soleil des zones relativement sombres appelées "taches solaires". Si l'on trouvait moyen d'en faire flotter une dans l'espace, elle brillerait 10 fois plus que la pleine lune. Ces taches, apparemment minuscules, sont en fait des cratères de plasma aussi gros que notre Terre toute entière.
Galilée sera l'un des premiers scientifiques modernes à observer les taches solaires, avec une lunette. Il réalise que les taches se déplacent par rapport à la vitesse de l'étoile, c'est ainsi qu'il évoque pour la première fois l'idée de la rotation du Soleil.
Quand une tache solaire libère de l'énergie, cela provoque une énorme éruption dans le système solaire.

 

 

Les taches solaires sont les taches noires sur la surface du Soleil.

 


Tremblements et Tsunamis solaires :
En 1998, une éruption est produite dans le système solaire, la matière qui jaillit heurte la surface du Soleil avec tellement de violence que des sortes de rides se forment, un peu comme les ronds dans l'eau, lorsque l'on lance une pierre. Mais les vagues qui se sont produites sur la surface du Soleil, étaient de plusieurs kilomètres de haut et elles déferlent à une vitesse dépassant les 400 000 km/h ! C'est un des plus grands "tremblement de Soleil" de l'histoire. Ce tremblement a une magnitude de 11,3 sur l'échelle de Richter, c'est à dire qu'il est 1 million de fois plus violent que celui de San Francisco en 1989 !
Une éruption du Soleil peut aussi déclencher un "Tsunami solaire". Des véritables vagues de plasma foncent dans l'atmosphère solaire à une vitesse de plus d'un million de km/h et se dispersent en l'espace de quelques heures.
Les tremblements et les Tsunamis solaires ne sont pas une menace pour la Terre.  Mais de violentes explosions déchainent souvent de dangereuses éruptions appelées "Ejection de masse coronale" (CME pour « Coronal Masse Ejection »). Lors d'une éjection de masse coronale, une bulle de plasma extrêmement radioactive se libère hors de l'atmosphère solaire. Ces bulles, elles, peuvent être un grand danger pour nous. Heureusement, il existe des "météorologues de l'espace" qui prévoient les CME et les dévient de leur route. Les CME sont aussi appelées "tempêtes solaire", ce sont-elles qui créent les aurores.

 

 

Les tempètes solaires sont très puissantes.

 


Lumière de lave ? :
Des satellites très sophistiqués ont réussi à nous envoyer des images plus nettes de la surface du Soleil. Nous découvrons que la surface solaire boue littéralement : toute la surface du Soleil est recouverte de « cellules de convection », de la matière en fusion s'en élève, atteint la surface, se refroidie en brillant (lumière de l'astre) puis retombe.

Eclipses :
Une éclipse est le moment où la Lune passe devant le Soleil. En effet, la Lune tourne autours de la Terre. Le Soleil ne bougeant pas (sauf autours de lui-même), il y a forcément un moment où la Lune lui passe devant. C'est un peu comme au cinéma, vous regardez un film et quelqu'un passe devant.
La Lune est 400 fois plus petite que le Soleil et elle se trouve 400 fois plus près de nous. C'est comme ça que, lorsque la Lune passe devant le Soleil, elle masque totalement la surface du Soleil. Cette coïncidence cosmique nous est très agréable !
En se glissant devant le Soleil, la Lune projette une ombre sur la Terre.


 

 Eclipse : la Lune et le Soleil se superposent, formant une boule noire.


Ce phénomène majestueux ne se produit qu'une fois tous les 300 ans, dans une certaine zone de la Terre. Oui, car il y a une éclipse QUELQUE part sur Terre un peu tous les 18 mois.


 



14/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres