L'Ecolière

L'Ecolière

Les dragons noirs

LES DRAGONS NOIRS, créature des marais

Vivant dans les marais les plus malsains, le dragon noir est loin d’avoir l’intelligence et le raffinement de ses pairs mais il a fait de la violence une religion.

 

Une créature répugnante :

Les dragons noirs sont des animaux des marais et des jungles humides. Rien ne leur convient mieux que l’atmosphère suintante et malsaine des bourbiers les plus fétides : ils adorent se rouler dans les boues malodorantes qui les débarrassent de leurs parasites. Ils sont aussi d’excellents nageurs amphibies : ils peuvent rester à nager sous l’eau pendant des heures entières sans ressentir le besoin de remonter à la surface prendre une bonne bouffée d’air frais. Mais ils préfèrent toute fois se vautrer dans les eaux peu profondes ou se camoufler derrière la végétation pour guetter leurs proies.

 

Les dragons noirs vivent dans les marais les plus répugnants.

 

Portrait-robot :

Outre sa robe d’un noir d’encre, les dragons noirs sont surtout reconnaissables par leur tête : des yeux très enfoncés, des narines largement ouvertes et une gueule décharnée aux crocs apparents et dégoulinants d’acide, eh oui, les dragons noirs font partie des rares races de dragons qui ne crachent pas de feu. Ils crachent des grands jets d’acide meurtrière. Il évoque immanquablement un squelette de cauchemar. Ses cornes sont également caractéristiques : tournées vers l’avant comme celles d’un bélier, elles sont parfaitement noires à la pointe et s’éclaircissent en allant vers la base. Tout son corps dégage une odeur nauséabonde de vase et de chair en décomposition.

 

Une robe noir d'encre...

 

Attaquer d’abord, réfléchir après :

Les dragons noirs sont très primitifs, même lorsque leurs besoins alimentaires sont satisfaits, ces dragons sont peu portés sur le dialogue : leur première réaction est toujours de tuer ceux qu’ils rencontrent, à moins qu’ils ne se sentent en infériorité flagrante. Ils sont en effet parmi les plus belliqueux et les moins réfléchis de tous. Pour attaquer, ils crachent généralement un jet d’acide sur leur ennemi. Bin peu résistent à cette substance extraordinairement corrosive qui dissout en un instant les armures et les carapaces les plus épaisses. Cependant, les dragons noirs contiennent leur violence dans un seul cas : comme leurs territoires jouxtent fréquemment ceux des dragons verts, ils ont conclus un pacte de non-agression réciproque.

 

L'attaque du dragon.

 

Pourriture au menu :

Les dragons noirs se nourrissent de préférence de créatures aquatiques qui demeurent naturellement sur leur terrain. Cependant, ces grands reptiles sont des carnassiers sans préjugés : affamés, ils pourront dévorer n’importe quelle proie qui croisera leur chemin, y compris des humains. Mais avant d’avaler de la viande, ils la prépareront soigneusement en la faisant mariner plusieurs jours dans une mare, jusqu’à ce qu’elle dégage un fumet suffisamment pestilentiel pour les mettre en appétit.

 

Combats de femelle :

Voilà la plus grande différence entre les dragons noirs et les autres dragons. Lors de l’accouplement, ce sont les femelles qui combattent pour s’approprier les faveurs d’un mâle. Quand elles entrent dans leur période fertile, elles quittent leur territoire pour rejoindre celui du mâle le plus désirable de la zone. Elles y retrouvent généralement d’autres congénères séduites par le même étalon, et elles entament un combat qui ne cessera qu’après la mort de toutes les participantes à l’exception de la gagnante. Après l’accouplement, celle-ci pond un œuf devant l’antre du mâle, qui devra s’occuper du petit par la suite.



19/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres