L'Ecolière

L'Ecolière

Les garçons de la rue Paul

Les Garçons de la Rue Paul

François Molnar

 

 

L'histoire :

Au tout début du XXe siècle, une bande de gamins vivant à Budapest et surnommés "les garçons de la rue Paul" se sont approprié un terrain vague au millieu de la ville où ils se livrent à des parties de tennis mais aussi au jeux dangereux de la guerre... Chacun d'entre eux est titulaire d'un grade. Leur présidient est Boka, considéré comme le plus sage de tous. Réfléchi et intelligent, il est le seul à pouvoir mener ses camarades à la victoire contre les redoutables Chemises Rouges. En effet, en ville, il est difficile de trouver un endroit convenable pour jouer et le clan des Chemises Rouges n'en voit qu'un : le terrain des garçons de la rue Paul. 

C'est décidé ; la guerre est déclarée. Le terrible Fery Arts guidera les cruels frères Pazstor et les autres de son armée contre Boka et ses amis.

Que se soit Csele, Barabas, Kolnay, Géréb, Csonakos, Weiss ou encore le chétif mais droit et intègre Nemecsek, tous se battrons jusqu'au bout pour défendre leur bien le plus précieux qu'ils considèrent comme leur propre patrie.

 

Mon avis :

C'est une lecture passionnante, riche, mouvementée, très bien écrite, très émouvante. Elle nous entraîne dans un monde d'enfants et pourtant, la trahison et la violence y sont dépeints ainsi que le courage, la justesse et la loyauté. 

C'est bel et bien un monde d'enfants car les parents sont totalement absents de l'histoire, ou presque. Ils ne prennent en tous cas aucune part dans l'intrigue et encore moins dans la guerre ! Mais pourtant, ce livre qui prend pour héros des gamins d'une dizaine d'années n'est pas vraiment un livre un pour enfants. Les valeurs qu'il illustre sont trop mûres, trop adultes. Le comportement des garçons face à une guerre imminente est étonnant : ils se laissent diriger sans objections, une véritable hiérarchie est installée parmi eux sans aucun rechignement, au contraire, mais ce qui m'a le plus frappée c'est quand Kolnay et Barabas se sont réconcilliés pour combattre. L'impliquement de ces garçons est remarquable. 

La fin est très belle. Une fin héroïque, digne d'une vraie bataille. 

 



05/09/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres