L'Ecolière

L'Ecolière

The Sound of the River

The Sound of the River

Jean Rhys

Short story

challenge logo.PNG

 

Book review :

The Sound of the River tells the story of a man and a woman (we don't know their names) who live next to a river. The woman decided to come there but she feels anxious. It appears to come from the river. The man doesn't believe his wife's feelings, he thinks it's stupid. But on the day after, the woman finds her husbund dead.

The lack of information about the names of the characters and the places establishes a first atmosphere of fear.

At the beginning, I was tempted to believe the husband : the woman's feelings seemed very ambiguous and unwarranted. The tension is communicated to the reader little by little, by more and more details about her state of mind. It's not really frightening, it's just disturbing, something goes wrong in this short story but we can't say what. This is how I began understanding the woman and reproaching to the man not to feel that strange mood. 

The story ends on a tone of mystery. We can see two explanations of what happened : on the one hand, the bad feeling the woman had was a premonition of what was going to happen to her husband, on the other hand, the man was killed "by" the river because he couldn't feel its evil aura and the woman was saved because she could feel it.

I really enjoyed this short story for the talented way it made me feel more and more perplexed and for the "true" enigma it left. Indeed, the story doesn't end on a moment of intense questioning which can be detailed, we can see that the end of the adventure is really come, "I heard the sound of the river" sounds like a real and exiting conclusion. 

 

Traduction :

The Sound of the River raconte l'histoire d'un homme et d'une femme (on ne connaît pas leurs noms) qui vivent près d'une rivière. C'est la femme qui a décidé de venir là mais elle se sent angoissée. Ca vient apparemment de la rivière. L'homme ne croit pas les sentiments de sa femme, il pense que c'est stupide. Mais le lendemain, la femme trouve son mari mort.

Le manque d'information sur les noms des personnages et des lieux établit une première atmosphère de crainte.

Au début, j'étais tentée de croire le mari : les sentiments de la femme paraissaient très ambigus et infondés. La tension est communiquée au lecteur petit à petit, par plus en plus de détails sur son état d'esprit. Ce n'est pas vraiment effrayant, c'est juste dérangeant, quelque chose ne va pas dans cette histoire mais on ne peut pas dire quoi. C'est comme ça que j'ai commencé à comprendre la femme et à reprocher à l'homme de ne pas ressentir cet étrange climat.

L'histoire se termine sur un ton de mystère. On peut voir deux explications de ce qui s'est passé : d'un côté, le mauvais pré-sentiment de la femme était une prémonition de ce qui allait arriver à son mari, de l'autre, l'homme a été tué "par" la rivière parce qu'il ne pouvait pas sentir son aura maléfique et la femme a été sauvée parce qu'elle pouvait la sentir.

J'ai vraiment aimé cette nouvelle pour la façon talentueuse dont ça m'a rendue de plus en plus perplexe et pour la "vraie" énigme qu'elle a laissée. En effet, l'histoire ne s'arrête pas sur un moment d'intense questionnement qui peut être détaillé, on peut voir que la fin de l'aventure est vraiment arrivée, "I heard the cound of the river" sonne comme une vraie et excitante conclusion.

 



25/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres