L'Ecolière

L'Ecolière

Le chat d'argent

LE CHAT D'ARGENT, la fortune au carrefour

Parmi les nombreuses légendes qui entourent le chat noir, il y a celle du chat d'argent. Redouté en Bretagne, il est connu sous le nom de Mandagot (ou Mandragot) dans le folklore gascon ou Matagot en Provence. Obtenu par un sorcier en échange de son âme, il parcourt les nuits à la recherche de richesses pour son maître. Mais gare à celui qui le néglige une fois fortune faite !

 

Réunion diabolique :

Le sorcier qui veut se procurer un chat d'argent doit se présenter à un carrefour réunissant cinq chemins et invoquer le Malin. D'après Paul Sébillot, un chat noir apparaît sur la route qui est en face de l'opérateur et accompagné de divers animaux. Un autre chat noir apparaît et c'est lui qui le suit pour rester au service du sorcier. Une fois le chat établi dans sa nouvelle maison, son maître doit impérativement le nourrir de bouillie de froment qu'il lui fera téter. La nuit, le sorcier doit donner une bourse à moitié pleine (ou une bourse remplie et une bourse vide, ou encore un seul louis d'or selon les versions) à son chat pour qu'il aille vagabonder. Le lendemain matin ou le jour suivant, le félin revient chargé d'un paquet de pièces d'or à l'attention de son maître.

 

Piège à chat :

D'autres légendes racontent qu'il n'est pas nécessaire d'invoquer le Diable pour avoir un chat d'argent. Il faudrait en fait se poster à l'affût d'un carrefour à quatre chemins avec pour appât une poule morte. Le chat noir attiré par la délicieuse odeur de volaille ne tarderait pas à se présenter. C'est alors que l'opérateur doit le capturer, rentrer chez lui sans se retourner et l'enfermer dans un coffre jusqu'à ce qu'il soit totalement apprivoisé. S'il a bien fait les choses, il trouvera une pièce d'or dans le coffre tous les matins. 

 

Donne butin contre bons soins :

Le sorcier doit absolument prendre soin de son chat en lui prodiguant caresses et récompenses sinon il peut se venger cruellement. En Gascogne, on raconte qu'un sorcier aurait délaissé son ou ses chats une fois sa richesse devenue suffisamment grande pour lui assurer une vie luxueuse et paisible. Durant la nuit, il se serait fait égorgé par ses complices du Diable.

Le chat d'argent s'engage pour un certain temps. Une fois le délai écoulé, il s'empare de l'âme de son maître pour la remettre au Diable. On raconte aussi que le chat d'argent peut s'occuper de neuf sorciers successivement et ne s'empare que du dernier. 

 

2 rackham grim05x-big.jpgIllustration d'Arthur Rackham pour les Contes de Grimm (1909)

 

Bûchers de félins :

Si le chat est un animal vénéré en Egypte et s'il est le compagnon de la déesse de l'amour Freyja dans la mythologie nordique, il est néanmoins considéré comme une créature maléfique dans l'Occident médiéval. Le chat accompagne les sorcières lors des sabbats et il rend de précieux services à sa maîtresse (amour, richesse et protection). Cet animal est tellement redouté que dès 1232, le pape Grégoire et ses successeurs associent le chat noir au Diable. Dans toute l'Europe et jusqu'au XVIIIe siècle, les chats sont victimes des tribunaux de l'Inquisition et sont jetés vifs dans les flammes. C'est Louis XV qui abolit les bûchers de chats, considérant que c'était une "tradition barbare et primitive".

 

Freyja_and_cats_and_angels_by_Blommer.jpgPeinture de Nils Blommér (1852), Freyja est dans son char tiré par ses chats.

 

Sources :

Atlas, dragons et créatures fantastiques

La Petite Encyclopédie du Merveilleux, Edouard Brasey



05/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres