L'Ecolière

L'Ecolière

Manon Lescaut - Abbé Prévost

Histoire du Chevalier des Grieux

et de Manon Lescaut

(faisant partie des Mémoires et Aventures d'un homme de qualité qui s'est retiré du monde)

L'Abbé Prévost

 

 

L'histoire :

Un homme de qualité croise le chevalier des Grieux qui accompagne sa maîtresse aux Amériques, là où la justice la condamne à l'exil. Quelques années plus tard, il rencontre à nouveau le chevalier mais cette fois, il apprend les détails de ses aventures. L'homme de qualité décide de les retranscrire dans ses mémoires. Voilà ce qu'il raconte :

Le chevalier des Grieux s'est destiné à rentrer dans les Ordres. C'est un jeune homme brillant et très vertueux. Mais  il fait la connaissance d'une splendide jeune femme dénommée Manon Lescaut. Depuis ce jour, le chevalier voue à la jeune fille une passion dévorante qui le pousse à tout sacrifier pour elle. Mais Manon a un terrible  penchant  pour les objets de luxe qui la conduit à tromper et à abandonner son amant à plusieurs reprises. Des Grieux est fou d'amour et pardonne chacune des incartades de sa maîtresse...

 

Mon avis :

 C'était très agréable à lire !  Le roman n'est pas trop long et il regorge d'aventures. Entre les tromperies de Manon et les malchances des deux héros, il est difficile de s'ennuyer !

Non seulement c'est très bien écrit, mais en plus j'ai trouvé ça très bien vu. J'avais peur de trouver le héro peu crédible, dont l'amour passionné est exagéré au possible. Mais non, pas du tout. Les sentiments du chevalier sont minutieusement décrits, j'ai bien compris ce qu'il se passe dans sa tête entre la haine suite à la trahison de Manon et la réconciliation avec la traîtresse. Et puis, de sentir le chevalier prendre la défense de Manon alors qu'il raconte son histoire à l'homme de qualité, c'est tellement mignon ! Comme quoi, même après la disparition de sa maîtresse, des Grieux n'est pas encore tout à fait délivré de son emprise ! En fait, c'est ce que j'ai beaucoup aimé dans cette histoire : le côté humain des personnages. C'est dit gentiment, avec beaucoup de simplicité, et le héro est vraiment très attachant.

Au final, moi qui ne croyais pas du tout que ce genre de passions pouvaient exister, je ne suis plus si sûre de moi ! L'homme de qualité, qui assure que son histoire n'est pas remaniée par un souvenir trop vague, a su me convaincre.  Chapeau l'artiste !

manon.jpg

 C'est rigolo parce que le livre porte le nom de  Manon Lescaut, et non celui du chevalier des Grieux. Pourtant, c'est bien lui qui raconte et Manon est certainement le personnage le plus énigmatique. Aime-t-elle sincèrement le chevalier malgré toutes ses friponneries ? Plus d'une fois je me suis posé la question, alors que le narrateur la dépeignait aimante et transie d'amour, de savoir si elle simulait ou si elle était réellement éprise. Personnellement, je le crois. :p Eh oui ! C'est peut-être un certain côté romantique qui prend le dessus ! Mais c'est sincère, je pense qu'elle aime des Grieux... à sa façon ! Surtout à cause des dernières pages, lorsqu'elle revient sur sa vie et qu'elle regrette d'avoir entraîné son chevalier jusqu'au bout du monde. En général, c'est le héro qu'on connait le mieux dans les histoires. Ici, notre héroïne a la chance d'être décrite par l'être qui l'aimait le plus au monde et peut-être qui la connaissait le mieux en fin de compte. C'est par lui qu'elle vit, qu'elle est la plus belle. Pour un hommage, on ne pouvait pas trouver mieux ! *Sortez les violons...*

 

D'autres avis :

Heaven of books: Manon Lescaut  : On passe du coq à l'âne avec Litté-13 qui n'a pas du tout aimé le roman. Des Grieux est un imbécile, Manon une peste sans nom et la fin est grotesque !

" Manon Lescaut " de l'abbé Prévost - Cherry livres  : Tour à tour touchée et exaspérée par les personnages, Coffee-Book  a bien aimé sa lecture de  Manon Lescaut  grâce au style fluide et simple de l'auteur.

Abbé Prévost : Manon Lescaut - Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de...  : Ma-bibli0thèque aussi a dû lire  Manon Lescaut  dans le cadre de ses études. Elle qui pensait s'ennuyer ne s'est jamais autant trompée ! Les répétitions de l'abbé Prévost ne l'ont pas gênée et elle ne s'est pas ennuyée une seule seconde !



22/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres